La blouse Milan, volants et ourlets roulottés

Milan, c’est une ville où je vais beaucoup pour mon travail et que j’apprécie particulièrement. C’est aussi le patron de la blouse conçue par la créatrice Anne Kerdilès sorti en mars 2016. C’est un haut avec des empiècements épaules et un petit volant froncé, qu’on peut choisir de mettre ou pas, terminé par un ourlet roulotté. Le dos a un décolleté rond moyen, les têtes de manches sont froncées et proposées au choix en version 3/4 avec poignets biseautés (version A) et avec mancherons (version B).

Le patron est disponible du 34 au 48, en version pdf et pochette. Les marges de couture ne sont pas incluses. La pochette contient la planche de patron à taille réelle du 34 au 48 et un livret d’explications illustrées par des photos.

Blouse_Milan_Dessin_techniqueJe ne suis pas super fan de la mode des volants mais j’avoue que la blouse Milan est dotée de jolis détails qui m’ont fait craquer : le dos décolleté, ces petits volants et ces manches froncées… J’ai fini par succomber ! Rien que sur son site, Anne présente tellement de versions différentes que les possibilités semblent infinies, d’ailleurs le succès de cette blouse s’est confirmé : il suffit de taper Blouse Milan sur google et vous verrez les créations en ligne, il y a de quoi craquer.

J’ai cousu 2 versions jusqu’à présent : une première en crêpe imprimé vert pour chemisier (ma petite mercerie)

ChebiWoman_Milan_Crepe6   ChebiWoman_Milan_Crepe1   ChebiWoman_Milan_Crepe2

et une seconde version en modal rose poudrée imprimé Atelier Brunette.Les deux fois, j’ai choisi des manches longueur coude non biseautées car les mancherons ne sont pas à adaptés à ma morphologie.

ChebiWoman_Milan_Modal2   ChebiWoman_Milan_Modal3

Après avoir cousu une toile pour vérifier que la largeur des bras était suffisante (#teamgrosbras), que le décolleté et la longueur de la blouse me convenait, je me suis plongée dans le guide d’utilisation de ma surjeteuse (une Brother 1334D) et sur la chaîne  YouTube de Christelle Beneytout pour apprendre à faire un ourlet roulotté.

En réalité, ce n’est compliqué : comme pour les tissus peu épais, on utilise 3 cônes et l’aiguille droite au lieu des 4 cônes et les 2 aiguilles, on retire le doigt mailleur et on change les réglages de tension et de longueur du fil.

 

 

Après, il faut évidemment faire quelques essais sur des chutes du tissu à coudre pour trouver le bon réglage et youplaboum ! Pour mes deux versions, les tissus étaient légers et s’effilochaient. J’ai donc suivi le conseil d’Anne et ai surjeté l’ensemble de mes pièces après la découpe, sauf la partie inférieure des volants (là où on fait l’ourlet roulotté).

Pour celles qui ne l’ont encore jamais cousue, je conseille d’être particulièrement attentive aux photos du livret explicatif avant de piquer les empiècements et les dos (ne pas se tromper de côté). Je recommande également de faire deux fils de fronces et de bâtir ses manches pour que les fronces soient bien régulières, mais c’est un avis qui n’engage que moi et les plus aguerries jugeront probablement que c’est une perte de temps.

ChebiWoman_Milan_Crepe   ChebiWoman_Milan_Modal9

Je n’ai pas rencontré de difficulté particulière par ailleurs, sinon, en ce qui me concerne en tout cas, une attention particulière au niveau des finitions afin qu’elles soient impeccables (manches, biais d’encolure et ourlet bas).

J’ai déjà au moins deux versions manches courtes en tête pour l’été (je trouve la version mancherons très jolie, mais pas adaptée à la circonférence de mes bras) et des idées pour des versions automnales. On peut également la coudre sans les volants (ce qui à mon avis est un peu dommage car c’est ce qui fait le charme de cette pièce), mais là, je crains de manquer de temps !

Et vous, avez-vous déjà cousu Milan ?


MÉMO TECHNIQUE

  • Niveau : intermédiaire
  • Tissu : Anne conseille des tissus légers comme la viscose, le crêpe léger, le voile de coton, le chambray, la soie… Pour la première version, j’ai choisi un coupon de crêpe imprimé de chez Ma Petite Mercerie (poids 110g/m²) fluide et facile à travailler. J’ai cousu la seconde version en modal imprimé de chez Atelier Brunette (poids 85g/m²) ; légèrement transparent, il est préférable de le thermocoller avant de le travailler et impératif de la surjeter avant de commencer à le coudre
  • Fournitures (version A)
    • 1m50 en 140 cm de laize ou 2m20 en 110 de laize
    • passepoil (facultatif): 30 cm
    • entoilage thermocollant
    • biais (version manches courtes uniquement): 60 cm
  • Budget
    • Patron : 8€ (version pdf)
    • Tissu : * Version crêpe fluide : 1,5m de crêpe imprimé vert ma petite mercerie : 18€ (Laize : 140 cm) * Version modal Atelier brunette : coupon « Nude Facet » rose poudré : 30€ (Laize : 140 cm, densité 85 g/m²)
    • Fil Güterman : 2,50€ (la mercière du coin)
    • Biais : 1,50€ le m  (la mercière du coin)
      Total = 30€ par pièce en moyenne puisque je réutilise le patron
  • Points délicats : les empiècements épaules et les volants
  • Modifications : J’ai élargi les manches de 1,5 cm et ai ajouté 3 cm à la longueur de la blouse. J’ai cousu une taille 42 sans ajouter de marges de couture, tout tombe parfaitement. Mes manches s’arrêtent un peu avant le coude et mesurent 12 cm (de la couture de l’empiècement dos au bas de la manche sur la pièce finie

Un commentaire sur “La blouse Milan, volants et ourlets roulottés

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :