Marilou, l’audacieuse petite blouse

Ça y est, les patrons de la collection Automne/Hiver 2017 de Chez Machine sont en ligne sur l’eshop de la marque. Pour voir cette nouvelle collection, allez jeter un œil à la vidéo sur la chaîne YouTube. Vous y verrez trois robes (Clémence, Clarisse 2.0 et Raphaëlle, en partenariat avec la blogueuse Addictiph), une blouse (Marilou), un manteau (Ninon) et un jean (Joe).

Je vous le disais dans les articles précédents, j’ai fait partie de l’équipe de testeuses cet été ; j’ai testé une partie des modèles (Clémence, Raphaëlle et Ninon) et cousu l’autre partie en avant-première (Clarisse, Marilou et Joe). Je vous présente aujourd’hui la blouse Marilou*.

(* Note: Cet article n’a pas été rédigé à la demande de la marque, je partage, comme toujours, mes expériences de couturière autodidacte de façon aussi honnête que possible.)

 

ChebiWoman_Marilou_Dessin_Technique3

Marilou est une blouse à manches courtes légèrement ballon et une patte de boutonnage dans le dos ; elle est disponible en 2 versions : avec encolure ronde et enforme (niveau 2/5) et avec lavallière (niveau 4/5). Comme toujours, le patron est gradé du 34 au 56, et est disponible sur l’eshop en version pochette.

 

ChebiWoman_Marilou_5

 

Avec Marilou, je suis carrément sortie de ma zone de confort.

Pour commencer, je ne suis pas fan de blouses et j’en couds assez peu, tout simplement car je porte au quotidien essentiellement des robes, ce qui m’évite de bugguer devant mon dressing pour assortir telle blouse avec telle jupe ou tel pantalon, et telles chaussures. Et puis, les pattes de boutonnage, le col lavallière et les manches ballons, je n’en avais jamais fait, et j’avais un peu la trouille…

ChebiWoman_Marilou_6

 

Portée par l’enthousiasme des autres testeuses et en voyant leurs jolies versions, j’ai finalement décidé de la coudre, ne serait-ce que pour me challenger et apprendre de nouvelles techniques. J’ai mis un peu de temps à me lancer et puis j’ai fait ma toile. Moi qui ne suis toujours un peu stressée quand il y a des boutonnières et des pattes de boutonnage, j’étais vraiment très nerveuse à l’idée de coudre proprement cette finition. J’ai dû faire 3 toiles pour obtenir le résultat que je voulais, mais j’y suis arrivée avec minutie et persévérance.

 

La première toile m’a permis de voir les ajustements nécessaires et de tenter une première fois la patte de boutonnage, et surtout le fourreau, gage d’une finition impeccable. Je n’étais pas satisfaite de ce premier essai, j’ai donc refait une seconde tentative puis une troisième, histoire de me rôder et d’arriver au résultat escompté. Comme tout, une fois qu’on sait le faire, cela va de soi. Il faut juste de la minutie, de la précision, et un peu de patience.

ChebiWoman_Marilou_10

 

J’avais dans mon stock un crêpe chemisier un peu rétro auquel j’ai tout de suite pensé quand j’ai vu le patron. Joli oui… mais fluide aussi ! J’ai donc amidonné dès la découpe pour éviter les mauvaises surprises et ne pas rajouter à la difficulté du patron.

Comme je m’étais entraînée, la finition de la patte de boutonnage est propre, et même si j’ai retenu ma respiration lors de la réalisation des boutonnières, tout s’est bien passé.

 

ChebiWoman_Marilou_9

 

En revanche, à la lecture des explications, la pose de la lavallière ne me posait pas de souci, et j’ai décidé de passer directement à la découpe. Les explications sont effectivement claires, mais j’aurais du faire ma toile jusqu’au bout : j’ai posé mon col un peu trop au taquet et la fin du col, qui devrait être en angle droit, est tronquée et de biais et je n’ai pas pu faire ma dernière boutonnière. J’ai remplacé par une agrafe à l’intérieur mais c’est une erreur que j’aurais pu éviter. J’aurais pu découdre mais le tissu est un peu fragile et j’ai préféré de ne pas prendre de risque après tout ce travail.

Enfin, pour les manches ballons, j’ai du m’y reprendre à plusieurs fois car j’avais mal réparti les fronces et j’ai eu des plis.

ChebiWoman_Marilou_8

 

Quelques conseils pour cette pièce : je vous recommande de faire une toile si vous n’êtes pas à l’aise avec  les pattes de boutonnage et/ou le col lavallière. Cela vous permettra d’essayer sans stresser, vous fera gagner du temps pour la suite et vous permettra en plus, comme toujours, d’envisager des retouches pour un fit parfait (longueur, carrure etc.). Au minimum, n’hésitez pas à vous entraîner sur de la toile uniquement sur les points les plus techniques, vos finitions n’en seront que plus réussies.

Il est aussi très important de bien reporter les crans, et surtout les points d’arrêts pour la patte de boutonnage et le dessous de col. Enfin, pensez à vérifier la hauteur du col droit et du col gauche avant de surpiquer. Je n’y ai pas été attentive et j’avais une différence de quelques millimètres, visible à l’œil nu… j’ai du découdre et refaire.

 

Moralité de l’histoire : je ne regrette pas d’avoir eu un peu d’audace et d’être sortie de ma zone de confort pour coudre cette blouse. Je suis fière d’être arrivée à de jolies finitions avec des points techniques que je ne connaissais pas, et même si j’ai fait quelques erreurs, je ferai probablement encore mieux la prochaine fois.

Et moi qui ne suis pas fan de blouses, je trouve cette pièce très flatteuse. Il est probable que j’en coudrai une autre quand les températures seront plus clémentes, et que j’aurai un peu plus de temps… Comme vous toutes, j’ai une to-sew list longue comme le bras !

 

ChebiWoman_Marilou_4

Si vous aussi, vous êtes un peu frileuse à l’idée de vous lancer, n’hésitez pas, lisez attentivement les explications d’Aurélie, essayez, entraînez-vous, il n’y a rien d’insurmontable et le résultat en vaut la peine.

Allez donc voir chez mes copines testeuses : minibloodie (Blandine), josephine_sans_marcelle (Stéphanie) et addictiph (Tiphaine).
Et si vraiment vous n’êtes pas prête, commencez par la version A !

Alors, vous vous lancez ?

Bonne soirée !

Sylvie

 


MÉMO TECHNIQUE
Version B (pour la version A, reportez-vous aux instructions sur la pochette du patron)

  • Niveau : 4/5
  • Tissus recommandés : fluides, Tencel, crêpe de coton fin etc.
  • Fournitures
    • Tissu 180 cm en 140 cm de laize ou 200 cm en 110 cm de laize
    • Thermocollant 10 cm
  • Budget
    • Patron pochette : 14€
    • Tissu crêpe graphique « Losangia » sable Ma petite mercerie : 24€
    • Thermocollant : mon stock
    • Fil Güterman noir : mon stock
    • Total = 40 € (approximatif)
  • Points délicats : la patte de boutonnage du dos, le fourreau, les manches ballon, la pose de la lavallière
  • Modifications : j’ai rallongé le bas de 3 cm

2 commentaires sur “Marilou, l’audacieuse petite blouse

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :