Clarisse 2.0, la robe flatteuse

Clarisse est l’une des robes de la collection Automne/hiver 2017 de Chez Machine.

Si vous me suivez régulièrement ici et sur Instagram, vous le savez, cette marque est très chère à mon cœur pour les valeurs qu’elle véhicule (simplicité, transparence, modernité, responsabilité et solidarité), pour sa philosophie (couture pour tous niveaux et toutes morphologie) et pour ses modèles et patrons de grande qualité. C’est l’une des marques de patron que j’utilise et réutilise le plus tant les modèles sont qualitatifs et déclinables.

ChebiWoman_Clarisse

Revisitée pour cette collection que j’ai testée l’été dernier, Clarisse était le modèle phare de la collection Aurore, la première collection de Chez Machine.

Patron « mille pattes » Clarisse 2.0 offre de nombreuses possibilités pour les manches (longues ou courtes), l’encolure (ronde ou cœur), les découpes princesses et les pinces. Cette nouvelle version a été revue en profondeur, notamment la jupe, qui a subi un vrai lifting : taille ajustée, plis creux élargis et création de pinces dos (buste et jupe) pour les silhouettes plus cambrées. Résultat ? Cette robe flatte toutes les morphologies et s’adresse aux couturiers/couturières de tous niveaux. Les finitions ne sont évidemment pas en reste puisque la robe est doublée, avec des parementures et des poches.

Cette robe, je l’ai déjà réalisée 2 fois (sans compter les différentes toiles) dans sa version initiale, et une fois dans cette nouvelle version, je la connais donc bien et je l’adore : elle est élégante, un brin sexy avec son décolleté cœur et adaptable aux morphologies cambrées comme la mienne grâce aux pinces dos, en option.

Clarisse_2.0_2

Clarisse_2.0_6

Après avoir réalisée une Clarisse jacquard , une Clarisse jersey molletonné une Clarisse 2.0 rouge sexy, j’avais envie de motifs et d’un tissu plus graphique. J’avais dans mon stock cette merveille de coton gris à carreaux de chez Pretty Mercerie, et une fois ma version rouge terminée, l’association patron et tissu m’a paru évidente.

Clarisse_2.0_8

Clarisse_2.0_7

J’ai commencé par sélectionner mes pièces (le patron étant à tiroirs, il faut réfléchir avant de couper les pièces dont on a besoin) : encolure cœur, manches longues, bustes devant avec pinces poitrine, bustes dos et jupe dos avec pinces. Cette fois, j’ai décidé de tenter de finir l’encolure au biais et je ne suis pas complètement satisfaite de mon travail car la pointe du cœur n’est pas aussi marquée que je l’aurais voulu, mais là, c’est vraiment chercher la petite bête !

Nul besoin de coudre une toile puisque j’ai testé cette robe pour le marque en septembre dernier : youplaboum, je me suis donc lancée sans attendre avec mon coton graphique.

Clarisse_2.0_4

Les ajustements réalisés sur cette version 2.0 sont significatifs et le résultat ultra canon. Cependant, pour être à la hauteur de la merveille, je vous conseille d’être appliquée et attentive à certains points (ces points paraîtront peut-être basiques à certaines d’entre vous, mais je pense qu’il est utile de les rappeler malgré tout) :

  • Le tracé et découpe : Prenez bien le temps de tracer et couper une forme d’encolure soignée, surtout si vous choisissez la forme en cœur, et reportez bien tous les crans. C’est l’assurance d’un travail impeccable
  • L’encolure : j’ai choisi de réaliser cette seconde version avec l’encolure cœur, et de finir au biais au lieu des parements devant et dos qui facilitent cette étape et permettent un fini impeccable. Ayant testé les deux (parementures et biais), je vous recommande d’utiliser les parements pour l’encolure cœur, afin d’assurer une forme parfaite
  • Les pièces découpées : Surjetez/piquez au point zigzag l’ensemble de vos pièces de préférence avant de commencer à coudre ou au moins les milieux dos, pour ne pas vous retrouver bloquée après avoir posé la fermeture à glissière
  • Les plis et pinces : Mesurez, marquez, vérifiez et revérifiez les emplacements de vos plis et pinces avant de les former et de piquer. Ce point est crucial pour assurer que les plis et pinces devant et dos (parties buste et jupe) et la couture de la taille se rejoindront naturellement lors de l’assemblage et de la pose de la fermeture à glissière. Et quand on choisi un tissu avec des raccords, c’est toujours plus joli
  • La pose de la fermeture à glissière
  • Plus que jamais, repassez ! Surtout lorsque vous formez et piquez plis, pinces et parements d’encolure

Clarisse_2.0_1

Cette robe est vraiment parfaite pour mettre en valeur ses atouts, quelle que soit votre morphologie et votre style : les plis cintrent le taille, les pinces dos (optionnelles) permettent de résorber l’éventuel embu du dos (quand on est cambrée avec un derrière bien rebondi comme le mien c’est parfait), et l’encolure cœur rééquilibre la silhouette (sur le bon choix de patrons en fonction de sa morphologie) ; pour les morphologies plus rondes au niveau du buste, les découpes princesses et une encolure ronde permettront de structurer la silhouette.

Clarisse_2.0_3

Plus je la couds, plus je l’aime… il est donc fort probable que j’en couse une énième version pour le printemps, peut-être dans un tissu fleuri, qui sait ?

Et vous, avez-vous déjà succombé au charme de Clarisse 2.0 ?
Bon weekend !
Sylvie


MÉMO TECHNIQUE

  • Niveau intermédiaire (2/5)
  • Tissu : Aurélie conseille des tissus comme de la batiste, de la popeline, du lainage fin. Attention, si vous choisissez l’encolure cœur, il vous faudra absolument du Stabilmanche Vlieseline
  • Fournitures
    • Tissu extérieur 2,50 m en 110 cm de laize ou 2 m en 140 cm de laize (version manches longues)
    • Fermeture à glissière de 60 cm
    • Stabilmanche Vlieseline
  • Budget
    • Patron pdf à 9,90€ (format numérique uniquement)
    • Tissu coton noir & blanc cassé 18,20€ le m chez Pretty Mercerie (acheté en février 2017), soit 36,40€ (laize : 140 cm)
    • Fil Güterman assorti (mon stock)
    • Fermeture à glissière 60 cm à 6,00€ (la mercière du coin)
    • Stabilmanche Vlieseline : 6€
    • Total = 45€ environ (je n’ai pas compté la vliseline, ni le patron cette fois-ci, il sont déjà amortis)
  • Points délicats : l’enforme devant (notamment pour la version encolure cœur), la pose des poches et de la fermeture à glissière, les plis et pinces à positionner soigneusement,
  • Modifications : j’ai tracé un compromis entre la ligne de poitrine et la ligne de taille (haut) et entre la ligne de taille et la ligne de hanches (jupe) en suivant le tableau des tailles

5 commentaires sur “Clarisse 2.0, la robe flatteuse

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :