Le retour du manteau Ninon

Ninon est le manteau de la collection automne/hiver 2017 de Chez Machine que j’ai eu la chance de tester l’été dernier. C’est mon coup de cœur de cette collection, une pièce élégante avec la petite touche qui fait son originalité, une base simple qui permet différents styles et de nombreuses déclinaisons. Ninon est un manteau mi-long, avec une forme droite, un col châle, des poches biseautées et se ferme par un bouton devant. On peut le coudre en veste mi-saison ou en manteau d’hiver selon la(les) matière(s) choisie(s).

ChebiWoman_Ninon_Dessin_Technique

 

Complètement fan de ce patron après ma version test, j’avais en tête de le refaire et de le retravailler en version longue pour deux raisons : en hiver, j’aime m’emmitoufler et je suis adepte des manteaux qui recouvrent mon fessier et descendent mi-cuisse. D’autre part, la première version que j’ai cousue cet été était un peu juste pour pouvoir la porter avec un pull en-dessous, je ne la porte donc qu’en veste mi-saison.

Chebi_Woman_Ninon2_01

J’avais prévu une version lainage à chevrons mais j’ai répondu à l’appel d’Aurélie de Chez Machine de coudre du jaune jusqu’au 8 avril pour faire parler d’endométriose et j’ai finalement choisi de réaliser Ninon en lainage moutarde, avec une doublure à motifs fleuris et des boutons noirs.

Chebi_Woman_Ninon2_02

 

***
Si vous ne savez pas ce qu’est l’endométriose, vous pouvez aller voir les sites d’EndoFrance ou ENDOmind ; pour information, cette maladie gynécologique incurable et chronique touche une femme sur 10 ; diagnostiquée en moyenne après 7 ans de calvaire, elle occasionne des douleurs intenses fréquentes, voire quotidiennes, parfois handicapantes pouvant mener jusqu’au vomissement et à la perte de connaissance suivant l’avancement de la maladie. L’endométriose entraîne souvent des interventions lourdes et à répétition, peut briser des rêves de maternité, mais la recherche ne s’intéresse toujours pas à ce mal typiquement féminin. En mars chaque année, c’est le mois de l’endométriose : on en parle (avec du jaune, sa couleur « officielle ») car cette maladie est méconnue du public et encore mal connue d’une grande partie du corps médical. Je rejoins le mouvement pour faire avancer les mentalités et la recherche.
***

 

Chebi_Woman_Ninon2_03

Chebi_Woman_Ninon2_04

 

Cette fois-ci, j’ai été très attentive à l’aisance de la pièce et ai retravaillé la carrure et la largeur, surtout au niveau du bassin (petit rappel sur le choix d’un patron adapté à sa morphologie). La première toile étant validée, j’ai ensuite retravaillé sur la longueur : j’ai ajouté 10 cm, également répartis entre le trait de découpe du haut et celui du bas, car je ne voulais surtout pas déstructurer le modèle. Une fois cette seconde toile validée (et cette fois-ci, j’ai enfilé un gros pull en-dessous pour vérifier que je pourrais fermer Ninon sans devoir cesser de respirer AVANT de couper), j’ai coupé mon lainage et mon coton, et je me suis lancée.

 

Chebi_Woman_Ninon2_05

Chebi_Woman_Ninon2_06

 

Je vous recommande, comme toujours, de faire une toile pour bien vérifier l’aisance nécessaire à ce type de pièce, et vous assurer que vous pourrez enfiler et fermer votre manteau par-dessus un pull en restant libre de vos mouvements. Soyez également attentive à bien reporter vos crans, notamment au niveau du col, pour qu’il n’y ait pas d’écart entre le bas du col et le bas du manteau quand vous assemblerez.

 

Chebi_Woman_Ninon2_07

Si vous aussi vous voulez rallonger Ninon, si vous êtes débutant(e) et ne savez pas comment vous y prendre, allez voir le tuto sur la chaîne YouTube de Chez Machine, on vous explique comment faire.

A part ces quelques points de vigilance, le montage de Ninon est simple et vous y trouverez votre compte, que vous soyez une débutante qui souhaite coudre son premier manteau ou une couturière plus expérimentée qui cherche à coudre une veste rapide.

Chebi_Woman_Ninon2_05bis

Chebi_Woman_Ninon2_08

Vous pouvez coudre Ninon sans ou avec 1, 2, 3 ou 4 boutons, un double boutonnage, le porter col plié ou relevé, fermé ou ouvert, en mode casual, en veste de mi-saison ou avec une grosse écharpe, un bonnet et des gants… à vous de trouver votre style !

Alors, vous vous lancez ?
Bon weekend !
Sylvie


MÉMO TECHNIQUE

  • Niveau : débutant
  • Tissu : lainage
  • Fournitures
    • Tissu 280 cm en 140 cm de laize ou 350 cm en 110 cm de laize
    • Doublure 160 cm en 140 cm de laize ou 240 cm en 110 cm de laize
    • Thermocollant 100 cm
    • Bouton(s)… ou pas !
  • Budget
    • Patron pochette : 16€
    • Tissu : Coupon 3 m de lainage moutarde Ma Petite Mercerie 18 €/m soit environ 58 € avec les FDP
    • Doublure : Coton fleuri Tissus.net 11,50€/m soit environ 23€ avec les FDP (110g/m², laize 144cm)
    • Fil Güterman : 2,50€ (la mercière du coin)
    • Total = 83,50 € (hors patron puisque je couds ce modèle pour la seconde fois)
  • Points délicats : le col, la pose de la doublure et la boutonnière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :