Mon premier dressing d’automne

Je vous le disais dans mon article précédent sur Andria, je n’ai quasiment rien cousu cet été : fatiguée, désorganisée, je ne savais plus vraiment ce que j’avais ni ce dont j’avais besoin. Pendant mes 3 semaines de vacances en août, je me suis reposée, j’ai rattrapé mon retard et repassé ma pile de linge, fait du rangement et du tri dans mon dressing (c’était plus que nécessaire) ; avec les idées claires, j’ai fait le point sur mes besoins, mes patrons et tissus et j’ai réfléchi à mon premier dressing d’automne.

Les éléments que j’ai pris en compte

  1. Les patrons : j’ai fait du tri dans ma bibliothèque et je me suis rendue compte que certains étaient des achats d’impulsion/de mode et ne correspondent ni à ma morphologie, ni à mon style.
    D’un autre côté, j’ai très peu/pas utilisé/rentabilisé d’autres patrons (hormis mes chouchous : Clarisse de Chez Machine ou Bianca de Wear Lemonade). Ce sont ces patrons que je vais utiliser en priorité.A côté de mes marques de référence, comme Chez Machine, Pauline Alice et Anne Kerdilès par exemple, j’ai sélectionné des marques que je ne connais pas ou peu, et dont l’univers et les modèles me parlent.
    Pour cette saison, c’est le cas de Fiat Lux et Anna Rose.
    A part cela, je n’achète aucun autre patron pour le moment (pochette, pdf ou magazine).
  2. Les tissus : je suis assez raisonnable de ce côté-là et je choisis en général un tissu pour un patron. J’ai malgré tout une jolie pile de coupons. A 2 exceptions près, j’ai donc exclusivement sélectionné des tissus de mon stock.
  3. La cohérence dressing actuel – pièces à coudre : lors de ma sélection, j’ai fait en sorte de pouvoir associer les pièces entre elles et à des pièces de mon dressing actuel. J’ai également réfléchi à ce que je porte au travail, le weekend et en soirée pour être certaine de porter ce que je vais coudre en étant à l’aise.
  4. Le niveau de difficulté : j’aime repousser régulièrement mes limites et coudre des pièces avec des techniques ou des finitions que je ne connais pas pour apprendre. Malgré tout, je pense que je devrais davantage mixer ce type de projet avec des cousettes « faciles » pour ne pas me décourager ou mettre des jours, voire des semaines à terminer un projet. Dans ce dressing d’automne, certaines pièces ont déjà été cousues une fois, ou sont de niveau « facile » à « intermédiaire » et seulement 2 ou 3 sont d’un niveau « avancé », pour faire des progrès.
    J’ai laissé de côté des vêtements d’un niveau « difficile » qui sont aujourd’hui hors de ma portée, je verrai pour cet hiver ou après.
  5. Le temps que je peux consacrer à la confection de ce dressing : avec deux ans d’expérience, j’ai un peu de recul sur mon fonctionnement. Je sais comment je travaille, à quel rythme et combien de temps je peux coudre le weekend et le soir en semaine, en tenant compte d’une activité professionnelle qui me prend du temps, de mes séances de sport (3 à 4 fois par semaine), de ma vie sociale et familiale.
    Coudre n’est pas une obligation, ni une corvée ou une source de stress, cela est et doit rester un loisir et un plaisir.

Pourquoi se fixer un objectif ?

Au-delà de tout ce que je viens de mentionner, avoir un cap me permet de rester concentrée sur mes besoins réels et de coudre les vêtements dont j’ai besoin et que je vais porter tous les jours, même si le coup de cœur n’est ni interdit ni impossible.

Et puis, à titre personnel, je trouve cela stimulant : lorsque je m’étais fixé l’objectif de faire moi-même ma première garde-robe maison en 2016, j’ai été capable de coudre jusqu’à 42 pièces dans l’année alors que j’étais débutante ! Il ne s’agit bien entendu pas d’une course, simplement d’un moyen de poser les choses pour coudre de manière intelligente.

La composition de mon dressing d’automne

J’ai prévu 14 pièces. Certain.e.s d’entre vous jugeront peut-être que c’est un peu ambitieux, mais depuis que j’ai commencé à coudre il y a deux ans, je n’achète plus aucun vêtement à part de la lingerie, et j’ai fait pas mal de tri dans mon dressing, j’ai donc besoin de remplacer certaines pièces.

Ces pièces sont rangées par catégories :

  • Bas (pantalons et jupes)
  • Hauts (blouses, chemises, et tops jerseys)
  • Vestes
  • Robes

Cette dernière catégorie est paradoxalement peu étoffée contrairement à la catégorie hauts. Pourquoi ? J’ai déjà beaucoup de robes dans mon dressing actuel, pas mal de bas et finalement assez peu de hauts, l’objectif est donc de rééquilibrer. Par ailleurs, les hauts que j’ai choisis sont plus simples et plus rapides à coudre que des pièces plus élaborées comme un pantalon, une veste ou une robe.

Voici la liste des patrons qui composent ma garde-robe d’automne :

BAS

  • Jupe Rosari, Pauline Alice : prévue dans un tissu uni type gabardine, je pourrai la porter en automne et en hiver avec une paire de collant, et l’assortir avec un haut imprimé. D’ailleurs, ce patron est réutilisable au printemps en version midi.
  • Jean Joe, Chez Machine : le basique, un excellent exercice pour faire des progrès en technique. Déclinable en toute saison.

pauline-alice-rosari-skirt.jpg

Joe_Chez_Machine

HAUTS

  • Blouse Rory, Fiat Lux : un patron de blouse et robe proposant de nombreuses déclinaisons que je pourrai coudre et porter dans ses différentes versions en automne, au printemps et même en été.
  • Blouse Envol, Atelier Scämmit : un modèle qui ressemble à une blouse que j’ai depuis longtemps dans mon dressing, qui vieillit un peu et que j’adore. C’est l’occasion parfaite de la renouveler ! C’est une pièce idéale pour le dressing d’automne et de printemps et l’assurance de faire des progrès en finitions grâce aux vidéos tutorielles de Johanna.
  • Blouse Orélia, Anna Rose : un patron en 2 versions, avec de jolis détails pour me perfectionner et un champ des possibles assez large pour cette blouse qui peut être cousue en tissu maille ou chaîne et trame, avec ou sans bord-côte à la ceinture.
  • Chemise Albane, Chez Machine : un patron que j’ai déjà cousu et que j’aime beaucoup, une référence pour l’automne, le printemps et même l’hiver avec un pull ou une veste.
  • Pull Briac, Marie Poisson : déclinaison ? Vous avez dit déclinaison ? Briac, c’est le modèle aux 96 possibilités ! Encolure, longueur, longueur de manches, le plus dur est de choisir !
  • Top Agnes, Tilly and the Buttons : un autre modèle de top jersey un peu plus près du corps, avec plusieurs types d’encolures et de manches.
  • Top Wanted, Vanessa Pouzet : un dernier modèle de top jersey, avec encolure carrée cette fois-ci.
Rory_Fiat_Lux
Blouse Rory
Envol_Atelier_Scammit
Blouse Envol
Orelia_Anna_Rose
Blouse Orélia

albane-chez-machine.png

Briac_Marie_Poisson
Pull Briac
Agnes-2
Top Agnes
Wanted_Vanessa_Pouzet
Top Wanted

VESTES

  • Michelle, République du Chiffon : déjà cousue une fois, avec grand plaisir, à refaire avec quelques retouches sur le patron. En passe de devenir un basique de mon dressing, elle me permettra de remplacer les quelques vestes passées/usées/trop petites/plus portées dont j’ai du me séparer.
  • Tanger, Anne Kerdilès : un second modèle de veste pour faire des progrès en technique et finitions.
michelle_republique_du_chiffon.jpg
Veste Michelle
patron-femme-anne-kerdiles-veste-tanger.jpg
Veste Tanger

ROBES

  • Vanessa, République du Chiffon : un modèle de robe efficace simple à coudre et à décliner pour l’automne, le printemps et même l’hiver en fonction du tissu choisi.
  • Aldaia, Pauline Alice : la robe aux 27 déclinaisons que l’on ne présente plus et que l’on peut coudre en toutes saisons.
  • Aubépine, Deer & Doe : un joli modèle dont je rêve depuis longtemps pour mettre en oeuvre ce que j’ai appris sur les plis et la coulisse. Le challenge ? Trouver le tissu approprié… Modèle valable pour l’automne, le printemps et même l’été.
Vanessa_Republique_Du_Chiffon
Robe Vanessa

pauline-alice-aldaia-dress.jpg

Aubepine_Deer_and_Doe.png
Robe Aubépine

J’espère avoir cousu ces pièces d’ici fin novembre. Je vous dévoilerai bien entendu mes créations au fur et à mesure et ferai un bilan mensuel à la façon d’un journal de bord.

J’ai découpé/décalqué les patrons, lavé les tissus et commencé à coudre les premières pièces, je suis prête. Je vous donne d’ailleurs rendez-vous lors d’un prochain article pour vous présenter la première cousette de ce dressing d’automne, une bien jolie découverte.

Que pensez-vous de cette démarche ? Qu’avez-vous prévu de coudre cet automne ?

Bonne semaine !
Sylvie

12 commentaires sur “Mon premier dressing d’automne

Ajouter un commentaire

  1. Joli planning ! Je n’ai pas acheté beaucoup de patrons cette année car j’ai encore pas mal à faire avec mon stock. Pour les tissus, tout pareil ! Pas besoin d’en acheter au moins jusqu’en janvier prochain (mais bon CSF et grand mercerie obligatoire, au moins pour voir ^^). Je ne me suis pas encore fait de programme, mais ça ne saurait tarder. J’aime bien me faire une grande liste, pas forcement pour tout faire mais pour choisir des vêtements qui me correspondent, tout en me laissant le choix de réaliser telle ou telle pièce en premier selon mon envie du moment. J’aime bien tes choix de patrons, hâte de voir quels tissus tu vas mettre en face !

    J'aime

    1. Merci pour ton commentaire Julie ! Je suis agréablement surprise de voir combien nous sommes nombreuses à adopter des comportements plus raisonnables face à la couture, contrairement à la surconsommation dont on parle ces temps-ci sur les réseaux. Je trouve ton approche intéressante, c’est un peu plus flexible… Et j’espère avoir le plaisir de te revoir au CSF, même sans acheter de tissus ^^
      Je t’embrasse
      Sylvie

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :