La veste Tanger, l’école de la patience

[Dressing d’automne : pièce 4/14]

Sortie en juin 2016, Tanger est un patron de la créatrice Anne Kerdilès. C’est une veste légère type saharienne avec deux grandes poches plaquées, deux passants et une ceinture à nouer, des pattes décoratives aux épaules et aux manches pour pouvoir les retrousser. La veste n’est pas doublée ; pour des finitions impeccables, Anne recommande de ganser les coutures. Le patron est disponible aux formats pdf et pochette, il est gradé du 34 au 48.

patron-femme-anne-kerdiles-veste-tanger

ChebiWoman_Tanger_01

Dès sa sortie il y a plus de deux ans, cette veste m’a tapé dans l’œil. Je la trouve canon : féminine, très travaillée et truffée de jolis détails qui en font une pièce au look casual et sophistiqué à la fois. Comme plusieurs couturières, je la voyais déjà en gabardine kaki, sans ceinture et légèrement rallongée. Hélas, à l’époque j’étais encore grande débutante, et je considérais alors que cette pièce était hors de portée.

J’ai donc du patienter, même si j’ai acheté le patron que j’ai mis de côté en attendant patiemment le moment où je me sentirais prête.

ChebiWoman_Tanger_07-FACE

Cet été, alors que je faisais du tri dans mes patrons pour préparer mon dressing d’automne, je cherchais un patron de veste. J’ai évidemment sélectionné Michelle que j’ai déjà cousue et que j’ai prévu de refaire cet automne, mais je suis aussi retombée sur Tanger. Fin mai, je me suis offert de la gabardine kaki chez Mondial Tissus pour mon anniversaire ; je l’avais mise de côté, avec Tanger en tête. Grâce aux nombreuses pièces que j’ai cousues ces 2 dernières années, notamment des chemises, une veste et des manteaux, j’ai beaucoup progressé et je me sentais enfin prête.

ChebiWoman_Tanger_14

Début octobre, je me suis donc mise au travail : une toile pour commencer, quelques ajustements (pas de ceinture et 5 cm de plus en bas de la veste) et j’ai commencé à coudre, en taille 40. Comme toujours avec Anne, les explications sont claires et détaillées, et le livret est émaillé de nombreuses photos qui facilitent la compréhension et rendent le travail très agréable.

ChebiWoman_Tanger_13

ChebiWoman_Tanger_11

ChebiWoman_Tanger_15

Avec Tanger, rien de compliqué.

Il ne s’agit – si je puis dire – que de soin, de patience et de minutie :

  • du soin pour reporter, découper et former, notamment les pattes de boutonnage et les poches ;
  • de la patience, que vous choisissiez de ganser ou de faire des coutures anglaises (j’ai choisi cette seconde solution sauf pour le contour extérieur de la parementure et la couture des manches) ;
  • de la minutie enfin, pour piquer, surpiquer, poser soigneusement les poches et pattes de boutonnage.

*** Attention, si comme moi, vous choisissez les coutures anglaises, vous devrez ajouter 0,5 cm aux marges de coutures qui ne sont d’ailleurs pas incluses.***

ChebiWoman_Tanger_06

ChebiWoman_Tanger_04

ChebiWoman_Tanger_03

ChebiWoman_Tanger_05

J’ai du patienter 2 ans d’avoir le niveau suffisant, puis enfin commencer à la coudre et patienter pour la terminer car j’ai été prise le weekend dernier et je n’ai pas pu coudre, et puis coudre patiemment pour arriver à la pièce que je voulais : on peut le dire, cette veste se mérite !

ChebiWoman_Tanger_08

ChebiWoman_Tanger_09

ChebiWoman_Tanger_10

Après des heures de travail, le résultat est à la hauteur de l’investissement : une jolie veste casual, que je peux porter avec les manches retroussées ou non, comme je l’avais imaginée, avec de belles finitions qui font ma fierté. Bien sûr, je vois encore des points d’amélioration (notamment les pattes de boutonnage, j’ai toujours un peu de mal à les faire bien pointues et parfaitement surpiquées) et quelques coutures qui ne sont pas encore parfaites, mais j’ai encore fait des progrès, j’ai appris à ganser et je suis convaincue que je suis la seule à voir ces imperfections (même si ce n’est pas le cas, peu importe) et que je m’améliorerai encore à force de travail.

Y en aura-t-il une autre ? Je dirais spontanément OUI car j’aime beaucoup ce modèle, mais en y réfléchissant, je ne suis pas certaine d’en avoir vraiment besoin : Tanger est une pièce que je vais porter surtout le weekend (elle manquait à mon dressing), et peut-être plus difficilement la semaine.

ChebiWoman_Tanger_12

Il fait encore un peu chaud ces jours-ci, et j’ai hâte que les températures reviennent à la normale pour pouvoir la porter avec un jean, un tee-shirt et des baskets.
En attendant, j’ai d’autres pièces à coudre pour mon dressing d’automne !

Et vous, connaissez-vous Tanger ? L’avez-vous déjà cousue ?
Je vous souhaite une belle semaine !
Sylvie


MÉMO TECHNIQUE

  • Niveau : intermédiaire
  • Tissu : tencel, suédine, jacquard léger et souple, cupro, lainage léger et fin, lin, coton natté
  • Fournitures
    • Tissu 220 cm en 150 cm de laize (valable pour les tailles 34 à 40) ; tissu en 110 cm de laize ; 3 m pour toutes les tailles
    • Biais (facultatif mais vivement conseillé) : 10 m
    • Boutons (pressions ou à trous) : 4
    • Passepoil (optionnel) : 2 m
  • Budget
    • Patron pdf : 8,50€ (prix de la pochette : 15€)
    • Tissu : gabardine kaki : 10,90€ le m chez Mondial Tissus ; laize 125 cm : 28 €
    • Boutons 20 mm : 2,99€ (Mondial Tissus)
    • Fil Güterman kaki : 3,90€
    • Biais rayé : mon stock
    • Total = environ 45€
  • Modifications : + 5 cm en bas, pas de ceinture
  • Points de vigilance : les poches, les pattes de boutonnage, la ganse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :