La robe Aldaia, le patron magique

[Dressing d’automne : pièce 6/14]

Aldaia est un patron de Pauline Alice conçu pour les tissus mailles ; elle est proposée en 3 versions :

  • A : décolleté en V, manches aux coudes et jupe courte,
  • B : décolleté croisé, sans manche et jupe crayon sous le genou,
  • C : décolleté rond avec parement, manches courtes et jupe évasée.

pauline-alice-aldaia-dress

On peut donc, à partir d’un seul patron, coudre 3 versions différentes. Mais ce n’est pas tout : les différentes versions de jupes, bustes et manches, peuvent être mixées entre elles ce qui permet de réaliser potentiellement 27 robes différentes, parfaitement adaptées à chaque morphologie !

 

Robe Aldaia Dress - Pauline Alice

Cette robe, je la vois passer sur les réseaux depuis sa sortie et jusqu’à présent je n’arrivais pas à me décider. Je ne suis pas particulièrement fan des robes en jersey, car j’ai toujours peur que cela ne marque trop les formes et je ne voyais pas cette robe sur moi. Pourtant, à force de voir toutes ces belles réalisations, avec de jolis jerseys à motifs, j’ai compris le potentiel de ce patron, j’ai commencé à envisager de le coudre, et je l’ai acheté au printemps. Hélas, je n’arrivais toujours pas à trouver le tissu ni la version qui me correspondait pour une combinaison gagnante.

Enfin, en préparant mon premier dressing d’automne, j’ai lu attentivement le livret, j’ai étudié toutes les possibilités et j’ai commencé à me projeter. Grâce à la couture, je connais bien ma morphologie désormais et je sais ce qui met en valeur et les pièces dans lesquelles je me sens à l’aise.

ChebiWoman_ALDAIA_10

J’ai choisi le buste à encolure ronde, les manches longueur coude et la jupe patineuse. Pour le tissu, je n’ai rien trouvé sur tissus.net (ma caverne d’Ali baba quand je cherche des tissus maille), je suis donc allée sur The sweet mercerie et là, j’ai trouvé ce magnifique jersey de coton.

 

Evidemment, je ne me suis pas lancée tout de suite : j’ai coupé mon patron en taille 40, puis j’ai rassemblé des chutes de jersey de poids et élasticité à peu près identiques pour faire une version test. J’ai été agréablement surprise : une robe facile à coudre (pour la version encolure ronde en tout cas) et pas de retouche (chez moi cela n’était jamais arrivé pour une robe, cela tient certainement à la matière). Comme toujours avec Pauline, le patron est de grande qualité et les explications très claires et bien illustrées.

ChebiWoman_ALDAIA_1

ChebiWoman_ALDAIA_2

ChebiWoman_ALDAIA_3

 

Ce qui me plait dans ce modèle

Aldaia est une robe ajustée ET confortable qui correspond à toutes les silhouettes grâce à ces 27 déclinaisons. En revanche, j’avais peur en achetant le patron pdf que les différentes versions ne soient superposées sur une même planche et difficiles à lire (c’est souvent le cas de patrons avec de nombreuses déclinaisons).
Ce n’est pas le cas, bien au contraire, Pauline a prévu 1 planche par pièce (corsage, jupe et manche), et par déclinaison. Au final, les planches sont petites et très lisible : un bonheur !

 

ChebiWoman_ALDAIA_9

ChebiWoman_ALDAIA_4

ChebiWoman_ALDAIA_5

 

Les points de vigilance

Si vous êtes débutant.e, je vous recommande cette version à encolure ronde, accessible à tous. Il y a cependant 3 points qui requièrent une attention particulière :

  • Le choix du jersey : il doit être de poids de moyen avec 20 à 30 % d’élasticité sous peine de coudre une pièce qui manque de tenue.
    Pour plus d’informations, je vous renvoie vers l’article d’Anne de Un Chas Un Chas
  • La découpe de vos pièces : il arrive que le jersey glisse et que la pièce coupée en double soit décalée par rapport au patron, ce qui aura évidemment une incidence lors de l’assemblage ;
  • Le report des crans : crucial si vous choisissez comme moi la version jupe patineuse qui est constituée de plusieurs pans. Si vous n’êtes pas attentif.ve à ce point, vous aurez des difficultés pour assembler les différents panneaux ensemble.

Si vous êtes intéressé.e par la version à encolure cache-cœur, je vous conseille de lire l’article de Lise Tailor

ChebiWoman_ALDAIA_6

ChebiWoman_ALDAIA_8

Je suis tellement contente du résultat !

Avec le recul, je trouve mes hésitations un peu ridicules, ce patron est tellement bien conçu que je me demande pourquoi j’ai tellement tourné autour du pot avant de me lancer. Il correspond parfaitement à ma morphologie, à ma recherche d’optimisation des patrons et il est certain que je vais m’en coudre plein d’autres !

Il ne me reste plus qu’à me mettre en quête de jolis tissus…

 

Et vous, vous avez déjà cousu la robe Aldaia ?
Je vous souhaite un beau weekend,
Sylvie


MÉMO TECHNIQUE

  • Niveau : 2/3
  • Tissu : ce modèle est prévu exclusivement pour les tissus maille. Pauline conseille des tissus de poids moyen avec un taux d’élasticité entre 20 % et 30 % comme le jersey, le néoprène, le molleton, le ponte milano… Perso, j’ai craqué sur ce jersey de coton (40 % d’élasticité) et je trouve le rendu parfait.
  • Fournitures Version A (corsage et jupe) + C (manches)
    • 1,50 m en 150 cm de laize ou 2,30 m en 110 cm de laize + les manches (du coup je dirais 1,80 m)
  • Budget
    • Patron : 8 € (version pdf)
    • Tissu : 2 m de jersey « venise Colibris » The Sweet Mercerie (laize : 150 cm), poids 220 gr / m², taux d’élasticité de 40 %  = 13.90 € le m, soit environ 32€ (FDP compris)
    • Fil Güterman : mon stock
    • Total = 40 €
  • Points délicats : le choix et la découpe du tissu
  • Modifications : aucune

2 commentaires sur “La robe Aldaia, le patron magique

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :