Donna : chemisier d’été pour femme pressée

Donna est un patron de La Maison Victor (édition 3, magazine de mai-juin 2016). C’est un chemisier droit, ample, sans manches et avec des revers d’emmanchures, sans col, avec une encolure en V et un bas arrondi. Le patron est gradé du 34 au 56, les marges de couture ne sont pas incluses.

chemisier-donna_RV

Le choix du patron
Ce patron, je l’ai sur mon étagère depuis 3 ans, et depuis 3 ans, il est dans ma liste à coudre. C’est la cousette d’été par excellence, un bon investissement temps-patron, une cousette abordable pour un beau résultat garanti. Pourtant, je ne l’ai jamais cousu. Je n’arrivais pas à me projeter, je ne me voyais pas dedans… et surtout, je ne prenais pas le temps de coudre les patrons que j’avais repérés sur IG ou dans les magazines, happée par le flot des nouveautés. Dans le cadre de mon dressing printemps/été, j’ai décidé d’y remédier : réfléchir avant d’acheter patrons et tissus, piocher dans mon stock et surtout dans les magazines La Maison Victor (LMV) qui regorgent de jolis modèles. J’aime beaucoup le style de ce chemisier : décontracté avec ses revers, tout en étant très féminin avec son bas arrondi et son col en V.

 

ChebiWoman_Donna_15_light

 

Le choix du tissu
Pour cette première Donna, et comme préconisé par la marque, j’ai choisi un tissu fluide et souple. Je couds beaucoup de bleu (oui j’aime le bleu !) et j’avais envie de changer. J’ai essayé d’utiliser d’autres couleurs de ma palette chromatique, avec un crêpe de viscose blanc à motifs de chez Églantine et Zoé. Cette jeune marque française propose des collections de tissus éphémères fabriqués en France et en Europe, et plus particulièrement des viscoses, jacquards et crêpes. Ces produits sont de grande qualité et je suis une cliente de plus en plus régulière.

Qui dit tissu fluide, dit tissu qui glisse, dit… amidon ! Il m’est arrivé plusieurs déconvenues avec les tissus fluides : je coupe au pli, je m’applique et pourtant, de l’autre côté, le tissu a glissé et c’est la catastrophe ! Je n’aime pas ce côté cartonné que l’amidon donne au vêtement mais je préfère en passer par là pour éviter les drames, et de toute façon, l’effet cartonné disparait au lavage.

ChebiWoman_Donna_1_light

ChebiWoman_Donna_4_light

ChebiWoman_Donna_3_light

 

Le choix de la taille
J’ai toujours entendu dire que les modèles LMV taillaient grands ; aussi comme à mon habitude, après avoir consulté le tableau des tailles, j’ai fait une toile pour vérifier que Donna n’était ni trop large, ni trop serrée aux hanches (et assurer que la pièce est adaptée à ma morphologie). En ce qui me concerne, je n’ai fait aucune modification: le modèle est ample (il faut y être attentif.ve, notamment pour que l’encolure tienne correctement), mais c’est tout à fait acceptable, et comme je n’aime pas être serrée aux entournures, j’ai choisi de ne pas faire d’autres retouches que mon habituel compromis.

 

ChebiWoman_Donna_8_light

ChebiWoman_Donna_10_light

ChebiWoman_Donna_11_light

 

Focus sur les points techniques
Passé la découpe, aucun point technique ne m’a interpellé : le patron consiste en 5 pièces à découper (devant, dos, parementures d’encolure et revers des manches), une bande de boutonnage, des boutonnières… Ce qui m’a un peu dérangée en revanche, ce sont les explications que je ne trouve pas limpides, notamment pour le revers d’emmanchures et la pose de la parementure de col qui se prolonge par la patte de boutonnage.

Après avoir fait des essais, relu plusieurs fois les instructions, j’ai demandé de l’aide à la communauté couture : un grand merci à Aude, Bénédicte, Céline et Dominique qui m’ont fait part de leur expérience et en particulier à Edwige qui a partagé avec moi un lien vers le site d’Audrey et son tuto qui m’a confirmé ce que je pensais avoir compris. Sur la base de ma toile et des retours que j’ai eus, j’ai donc décidé de piquer nervure les revers d’emmanchures pour éviter qu’ils ne rebiquent et je suis très contente du résultat. Quant à la parementure de col, ce procédé était pour moi inhabituel, mais une fois qu’on a compris c’est simple à réaliser et les finitions sont parfaites endroit comme envers.

ChebiWoman_Donna_16_light

ChebiWoman_Donna_14_light

Attention cependant, pour celles qui n’auraient jamais cousu de patrons LMV : le devant est en 2 parties qu’il faut scotcher entre elles avant de reproduire et couper le patron (les planches de patron LMV sont petites, cela arrive donc assez souvent). Je me suis fait avoir lorsque j’ai cousu un pull de cette marque pour la première fois, alors je le signale, cela peut faire gagner du temps à une personne qui ne connait pas.

ChebiWoman_Donna_9_light

Ensuite, à part la minutie et la patience habituelles pour assurer de belles finitions (encolure, finitions des manches et bas arrondis), il n’y a pas de point technique dans la couture de ce vêtement.

Bilan

Une jolie pièce, simple à coudre (quand on a compris le coup des parementures, ça roule) et très agréable à porter qui fleure bon l’été et les vacances. A coudre encore et encore en crêpe, en viscose, en tencel… Cette première Donna va rejoindre les autres pièces home-made de ma valise qui en sera pour la première fois, quasiment exclusivement remplie !

Connaissez-vous ce modèle ? L’avez-vous déjà cousu ?

Je vous souhaite un belle journée !

Sylvie


MÉMO TECHNIQUE

  • Niveau technique : 2/4
  • Tissu : LMV a choisi un coton léger avec un imprimé printanier. Mais vous pouvez utiliser d’autres tissus souples, comme le crêpe, le crêpon (coton froissé), la viscose, etc.
  • Fournitures
    • Tissu en 140 cm : 110 cm (taille 40 à 48)
    • Doublure thermocollante : 60 cm
    • Boutons : 7 x 10 mm
    • Fil assorti
  • Budget
    • Patron : moins d’un euro puisque la magazine compte 12 patrons pour un prix de 7,95€
    • Tissu : crêpe de viscose « jeunes pousses » Églantine et Zoé 24€ le mètre, soit environ 30€ pour cette pièce (FDP inclus)
    • Fil Gütterman blanc : mon stock
    • Entoilage Vliselien 8 secondes : mon stock
    • Total : environ 30€
  • Points de vigilance : la pose des revers d’emmanchures et des parementures de col

3 commentaires sur “Donna : chemisier d’été pour femme pressée

Ajouter un commentaire

  1. Très joli modèle et le tissu est très frais. J’aime beaucoup cette marque, les patrons sont faciles à décalquer et les instructions compréhensibles. J’ai cousu plusieurs modèles de cette marque mais que depuis l’année dernière automne hiver donc pas celui-ci que j’aurais très certainement réalisé…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci de ton commentaire et de ton retour. Je suis d’accord avec toi, leurs modèles sont chouettes et faciles à décalquer. Par contre, niveau explications, c’est parfois un peu tortueux mais une fois qu’on a pigé c’est plus simple. Cela dit ils font des progrès édition après édition je trouve, et Donna date de 2016, c’est donc certainement mieux aujourd’hui 😉

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :