Jamie, le cardigan de Mamie revisité

Jamie est un patron de la marque Ready to sew. C’est la troisième pièce de ma capsule de décembre (pour voir la liste des autres pièces prévues d’ici la fin du mois, rendez-vous ici). Jamie est un cardigan loose, proposé en deux versions : longueur hanches avec deux poches plaquées sur le devant, des manches froncées et des emmanchures basses ; la seconde version est plus courte (longueur taille), avec des manches froncées, 7/8ème et des emmanchures plus étroites. Le patron est gradé du 34 au 46, les marges de couture (0,6 cm) sont comprises.

dessin-jamie-site.jpg

Le choix du patron

En bonne métisse qui se respecte je suis une vraie frileuse : j’ai toujours une écharpe, une bouillotte ou une veste à portée de main, quand ce n’est pas les trois ! J’ai 3 bouillottes (une pour la maison, une pour le travail et une pour voyager), des écharpes et étoles à qui mieux mieux et une belle collection de sweats à capuches pour la maison. En revanche, j’ai très peu de gilets, pièce que j’aime pourtant assortir avec les robes que je porte régulièrement au bureau en hiver.

De mes achats dans le commerce, il me reste un vieux gilet gris anthracite acheté il y a des années chez Vero Moda. Il est sympa mais il a rétréci au fil des ans et je n’en ai pas d’autre. En 2018, dans le cadre de tests pour Chez Machine, j’ai cousu deux gilets Hélio : l’un en sweat gris, l’autre en jersey marinière ; je les porte régulièrement (surtout à la belle saison pour les soirées un peu fraîches) mais pour compléter mon dressing, je cherchais un patron de cardigan. Celui de Mamie, celui que je portais quand j’étais petite avec ce col en V caractéristique, ces poches plaquées et ces petits boutons.

Après une recherche rapide sur Instagram, j’ai fait la connaissance de Jamie : LE cardigan de mon enfance (avec col V et poches plaquées) avec une touche de modernité et un côté versatile qui m’a immédiatement tapé dans l’œil. Question projection, pas besoin d’aller chercher bien loin, il suffit de scroller pour me rendre compte que ce cardigan est une vraie référence dans la communauté couture, et qui plus est, simple à réaliser.

ChebiWoman_Jamie_29

 

Le choix du tissu

J’ai choisi un jersey Milano chez The sweet mercerie. Il est suffisamment lourd (325 g/m²) avec un taux d’élasticité de 35 %, idéal pour la réalisation de mon Jamie. J’achète régulièrement des tissus maille chez Yvonne et je ne suis jamais déçue : que ce soit la qualité des tissus, les motifs originaux, le conseil et le service, c’est une marque sérieuse et fiable qui fait partie de mes références.

Tissu_Maille_The_Sweet_mercerie

Je ne voulais pas simplement un tissu maille de qualité, je cherchais un tissu graphique et dans une couleur assez basique et qui me va bien et sans retomber dans la marinière. Lorsque j’ai vu ce Milano sur fond gris clair avec ce motif graphique, j’ai foncé ! Une fois de plus, la qualité est au rendez-vous : je n’ai même pas eu besoin de le repasser, le droit fil est bien droit (ce qui n’est pas toujours le cas avec des tissus maille), il ne s’effiloche ni ne roulotte : en somme il est top. Et comme les motifs se suffisent à eux-mêmes, j’ai finalement décidé de ne pas mettre de poche et de rehausser le tout avec des boutons mats noirs imitation pression (vous le voyez sur certaines photos, il n’y pas de boutonnière ; j’ai fait un essai sans, puis j’ai décidé de les coudre pour pouvoir fermer mon Jamie).

 

ChebiWoman_Jamie_13

 

Le choix de la taille

Étant de la team « gros bras », j’ai réalisé une rapide toile pour vérifier l’aisance générale et surtout celle des manches. J’ai bien fait : j’ai coupé un 40 et ai rajouté une marge de couture de 1 cm sur les côtés du devant, du dos, des manches et de la bande d’encolure (pièces G et H) pour améliorer l’aisance. Pour le reste, rien à signaler. D’ailleurs, si vous avez besoin d’aide pour être sûr.e de choisir la bonne taille, le livret explicatif, très soigné, comporte une introduction « Avant toute chose lisez-moi » que je vous conseille de ne pas zapper. Vous y trouverez une section dédiée au choix de la taille avec les mesures du vêtement fini (je trouve ce type d’information très utile, cela permet de comparer éventuellement avec d’autres vêtements de son dressing pour confirmer le choix de la taille à coudre).

ChebiWoman_Jamie_22

ChebiWoman_Jamie_5

ChebiWoman_Jamie_19

Également à disposition dans ce livret, des indications et un gabarit pour vérifier l’élasticité de votre tissu ainsi qu’un lexique. Tout est vraiment bien pensé pour les débutants. Enfin, deux options que je n’ai jamais vues dans d’autres patrons : la possibilité de choisir sa taille avant l’impression (le pdf est à calques, il suffit de choisir le sien, tout est expliqué sur le site) pour économiser de l’encre et du temps, et la playlist spécialement conçue pour coudre Jamie… excellent !

 

ChebiWoman_Jamie_23

ChebiWoman_Jamie_20

ChebiWoman_Jamie_7

Les points techniques

Si, comme moi, vous ne cousez pas de poches plaquées et que vous avez déjà cousu des tissus maille, vous n’aurez aucune difficulté : le livret explicatif est très bien fait avec des explications limpides et des schémas clairs. Le point clé réside dans le choix du tissu qui doit être suffisamment élastique. Pour coudre vos boutonnières, vous pouvez entoiler votre bande de boutonnage (avec de la Vlieseline H609) ou, comme je le fais, positionner un petit morceau de masking tape sous le pied de biche, à l’endroit prévu pour la boutonnière, pour faire en sorte qu’il glisse bien.

ChebiWoman_Jamie_12

Le bilan

Le top ! Le cardigan de Mamie, en mieux, moderne, avec plusieurs possibilités de déclinaisons, facile à réaliser, facile à assortir, facile à porter… un essentiel quoi ! Je ne connaissais la marque Ready to sew que de nom jusqu’à présent et j’avoue que cette première expérience m’incite à creuser un peu pour tester d’autres modèles. En attendant, j’ai plein d’autres idées en tête pour d’autres Jamie – longs, courts, avec et sans poche, unis et à motifs – et maintenant que j’ai fait la toile, il ne me reste qu’à trouver le tissu… et le temps !

Et vous, avez-vous déjà cousu le cardigan Jamie ?

Je vous souhaite une belle semaine,

Sylvie


MÉMO TECHNIQUE (version longue, sans poche)

  • Niveau débutant avancé
  • Tissu : la créatrice conseille un tissu maille de poids moyen à lourd type sweat bouclette ou molleton avec une élasticité minimum de 20 %
  • Fournitures
    • Tissu : 150 cm de tissu (laize 140 cm)
    • Fil assorti
    • 4 boutons
  • Budget
    • Patron pdf : 10,20 €
    • Tissu : Tissu Maille Milano Carreaux Fenêtres Gris Clair The Sweet Mercerie, environ 25 € (FDP compris), soit 13,90 € le mètre
    • Fil Gütermann polyester gris clair n°38 : 6 € (bobine de 500 m), la mercerie du coin
    • Boutons mat 12 mm : environ 1 € les 4, la mercerie du coin
    • Total = environ 42 €
  • Points de vigilance : le choix du tissu, la pose de la bande d’encolure et la réalisation des boutonnières

5 commentaires sur “Jamie, le cardigan de Mamie revisité

Ajouter un commentaire

  1. Elle portait des gilets à carreaux ta mamie ? top ! la mienne, c’était plutôt gilet shetland avec deux poches, mais en pure laine (qui gratte un peu quand même) et on a jamais fait mieux que la laine pour les frileuses je crois ….

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as raison Isabelle, les cardigans de Mamie n’étaient pas à carreaux mais bien en laine qui gratte ! 🤣🤣🤣
      Merci pour tes commentaires, toujours bienveillants et la petite touche d’humour en plus, j’adore !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :