Scapin, la surprise de la Jolie Girafe

Scapin est le tout dernier patron de la marque ODV, La Jolie Girafe ; je l’ai cousu avant sa sortie, dans le cadre des tests pour la marque.

Comme toujours lorsque je participe à des tests, je précise que ce patron m’a été offert ; en revanche, l’article n’a pas été relu par la marque ni écrit à sa demande. Je partage ici librement mon expérience de couturière autodidacte de façon aussi honnête et précise que possible.

 

Les tests et moi

Les tests, je ne les fais que sous certaines conditions :

  • pour une marque dont les valeurs et l’approche me parlent,
  • pour une marque dont je connais la créatrice à qui j’ai envie de donner un coup de main,
  • si j’ai suffisamment de temps pour les faire dans de bonnes conditions,
  • et avant tout bien sûr, si le modèle me correspond (parfois il me plait mais ne  correspond pas à ce que je porte).

Les tests c’est du travail. C’est une belle expérience qui permet d’approcher le travail de la créatrice mais ce n’est pas à prendre à la légère. Cela demande un engagement (la créatrice compte sur ses testeuses, pas question de lui faire faux bond sauf cas exceptionnel), du temps, de l’énergie (et de l’argent), et il faut investir tout cela sans être sûre du résultat. Comme pour beaucoup d’entre vous, la couture c’est mon plaisir, et j’ai souvent peu de ressources à y consacrer (surtout en hiver), je réfléchis donc bien avant de m’engager (bon, il est vrai aussi que je ne croule pas sous les demandes de tests, et c’est très bien ainsi).

 

Nathalie, la créatrice de La Jolie Girafe m’a donc contactée début février pour me proposer de tester son prochain modèle. Si j’ai été surprise et flattée de sa proposition, ce n’était pas gagné : je ne connaissais la marque que de nom, j’étais dans une période très chargée professionnellement et je craignais de ne pas être disponible pour rendre ma copie dans les temps. Et puis, je dois être honnête, je n’ai pas eu le coup de foudre pour le modèle au premier regard. A priori, c’était donc plutôt « non merci ».

Comme j’évite de réagir à chaud, je me suis laissé quelques heures pour lui répondre, et durant l’heure du déjeuner, j’ai creusé un peu pour en savoir plus et me décider. En visitant le profil Instagram de la marque, son site web et son blog, je me suis un peu retrouvée dans l’approche de Nathalie (sa passion, ses partages, ses tutos et astuces, ses bonnes adresses) et j’ai reconsidéré ma réponse. En jetant à nouveau un rapide coup œil au message de Nathalie, au descriptif (notamment sur le fait que c’était un modèle « facile et rapide »), et aux photos, je n’étais plus tout à fait sûre de ma réponse.

Et puis, peu à peu, l’idée a fait son chemin et j’ai commencé à me projeter, à avoir des idées de tissu et j’ai fini par trouver le modèle original et sympa. Bref, j’ai décidé de tenter le coup et j’ai confirmé ma participation à Nathalie. Pour une grande frileuse comme moi, un combo entre le pull et le cardigan… je ne pouvais tout simplement pas laisser passer une telle occasion !

 

ChebiWoman_SCAPIN_01

 

Dessin technique

 

Le patron

Scapin est un pull près du corps, ouvert devant par un col V croisé, avec des emmanchures basses, des bandes de poignets, d’encolure et de taille, et une encolure qui monte volontairement assez haut dans le dos. Il est gradé du S au 4XL, les marges de couture ne sont pas incluses. Il est prévu pour un assemblage à la surjeteuse (dans ce cas, ajouter 0,7 cm de marges de couture) ou à la machine à coudre (ajouter 1 cm).

A mi-chemin entre le pull et le cardigan, ce modèle a sa place dans tous les dressings avec sa découpe originale. Décontracté ou élégant, il se porte avec un top, peut se décliner en plusieurs types de jersey et est polyvalent, ce qui est tout à fait compatible avec ma démarche de garde-robe raisonnée.

Pour en savoir plus sur le modèle et sa conception, je vous propose de lire l‘article rédigé par Nathalie, sa créatrice, c’est quand même son bébé et c’est elle qui en parle le mieux !

ChebiWoman_SCAPIN_19

ChebiWoman_SCAPIN_17

ChebiWoman_SCAPIN_15

 

Le choix du tissu

Nathalie conseille toutes sortes de jersey en fonction de l’effet recherché (décontracté en sweat ou élégant en jacquard par exemple). Je ne sais pas pourquoi, mais dès que j’ai commencé à me projeter, je ne voyais pas mon Scapin autrement qu’en jersey molleton gris clair texturé : j’avais en tête une pièce élégante et épurée pour mettre en valeur la coupe. Après quelques recherches chez Tissus.net et The Sweet Mercerie, j’ai dégoté le tissu qu’il me fallait chez Cousette : un jersey matelassé réversible gris chiné, avec un discret croisillon argent à l’intersection du matelassage, qui lui donne un côté très chic. Qui plus est, il est doux, chaud et très agréable à porter. Quant à ce gris, c’est l’une de mes couleurs fétiches, et il s’accordera sans problème avec une grande majorité des vêtements de mon dressing.

jersey-matelasse-gris-argent

 

Le choix de la taille

Comme toujours, j’ai tracé d’emblée un compromis entre les tailles 40-42-44 avant de coudre ma toile et j’ai allongé le patron (+1,5 cm pour mon mètre soixante dix) pour l’adapter à ma stature, comme indiqué dans le livret des ajustements, très bien expliqué. Mais lorsque j’ai coupé, j’ai complètement oublié d’ajouter les marges de coutures (et évidemment je m’en suis rendue quand j’avais quasiment terminé la découpe). S’agissant de tests, j’ai malgré tout poursuivi l’assemblage de la pièce, pour faire mes retours à Nathalie et ne pas la retarder ; je l’ai prévenue de mon erreur et lui ai indiqué que je reviendrais vers elle si j’avais d’autres commentaires ou questions lors de l’assemblage de ma version finale. Je n’ai eu pas à la recontacter, si ce n’est pour lui envoyer des photos : tracer mon habituel compromis était suffisant et je n’avais pas d’autre commentaire.

ChebiWoman_SCAPIN_12

ChebiWoman_SCAPIN_14

ChebiWoman_SCAPIN_05

 

Les points techniques

Un peu particulier, le montage n’en est pas moins astucieux et simplissime. Par ailleurs, les explications sont claires (tout comme les planches du patron) et émaillées de schémas et de conseils parfaitement adaptés aux débutants.

ChebiWoman_SCAPIN_03

ChebiWoman_SCAPIN_02

Je vous recommande cependant de porter une attention particulière à certains points :

  • notez bien la zone de raccord entre le devant et le dos : j’ai pris ma pièce B par le bas et non par le haut lors de la confection de ma toile et j’ai dû découdre (encore une erreur d’inattention) ;
  • distinguez bien le haut du bas de vos manches pour les monter correctement (je vous recommande de noter le haut et le bas avant de retirer les épingles) ;
  • reportez bien des crans sur les devants, afin de bien positionner la croisure ;
  • enfin, si vous choisissez un tissu à motifs, il faudra le positionner à l’envers du reste de vos pièces sur le tissu, comme expliqué dans le livret.

A part ces quelques points d’attention, rien de particulier à signaler : ce modèle est effectivement simple et rapide à coudre et peut être réalisé en une soirée pour un résultat au top.

 

ChebiWoman_SCAPIN_09

 

Bilan

Certes, je n’ai pas eu le coup de foudre pour Scapin au premier regard, mais maintenant qu’il est terminé, je l’adore ce nouveau pull !

Par ailleurs, je suis bien contente d’avoir suivi mon intuition et d’avoir participé à ces tests : ce n’est pas ma première expérience en la matière, et s’ils se sont toujours très bien passés, le test de Scapin m’a permis de découvrir une nouvelle marque, un autre univers et qui plus est, de faire la connaissance de Nathalie, sa créatrice, une femme généreuse, précise et particulièrement respectueuse.

Lorsque je lui ai envoyé mes commentaires sur le livret explicatif au format PDF, par exemple, elle a a pris la peine de répondre à chacun d’entre eux (et je peux vous dire qu’il y en avait quelques-uns…) en m’expliquant, le cas échéant, pourquoi elle ne les retiendrait pas.

Un autre point que j’ai apprécié, c’est le fait de ne pas savoir qui étaient les autres testeuses. J’ai adoré faire partie d’une équipe lors de mes tests précédents (on fait connaissance, on s’entraide etc.), mais il est parfois difficile de suivre les conversations de groupe (cela me distrait de mon objectif), du coup on peut passer à côté de certaines infos, et le fait que certaines aient un meilleur niveau, fassent autrement, aillent plus vite que moi ou autre (même si ce n’est pas un concours et qu’il ne faut pas confondre vitesse et précipitation) a tendance à me mettre inutilement le pression (c’est idiot mais c’est comme ça).

Moralité : c’est bien de réfléchir et de planifier ses cousettes pour coudre de manière raisonnée… mais c’est bon aussi de lâcher prise parfois et de suivre son intuition ; c’est souvent l’occasion de faire de belles rencontres et d’avoir de jolies surprises.

Alors, qu’en pensez-vous ? Vous allez coudre Scapin ?

Je vous souhaite une belle soirée,

Sylvie


MÉMO TECHNIQUE

  • Niveau débutant (1 ou 2/ 5 en fonction du type de maille choisi)
  • Tissu : Nathalie conseille du molleton et sweat extensible, de la maille tricot, du jersey coton, jacquard ou milano
  • Fournitures
    • Tissu : 155 cm de tissu (laize 150 cm)
    • 2,5 m de Seam Taple flexible
    • Fil assorti
  • Budget
    • Patron PDF :
      • 6 € pour le patron du S au XL
      • 6 € pour le patron du XL au 4XL
      • 11 € pour pack des 2 du S au 4XL (il m’a été offert dans le cadre du test, je ne le compte donc pas)
    • Tissu : jersey matelassé gris argenté Cousette, environ 35 € pour 1,60 m (FDP compris), soit 18,50 € le mètre (laize : 1,50 m)
    • Fil Gütermann polyester gris n°38 : mon stock
    • Total = environ 35 €
  • Points de vigilance : bien noter les zones de raccord, distinguer le haut du bas des manches, bien disposer votre dos à l’inverse des autres pièces pour un tissu à motifs, reporter les crans sur les devants.

7 commentaires sur “Scapin, la surprise de la Jolie Girafe

Ajouter un commentaire

  1. je ne porte jamais de pull, sinon, je passe mon temps à les mettre et les retirer ! et puis ça met mon bidou en valeur… mais ce modèle hybride, je ne dis pas qu’un jour il ne va pas s’inviter sur une de mes listes !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ton commentaire Isabelle ! Moi c’est un pareil, je ne me sens jamais très à l’aise dans un pull sauf si c’est un sweat. Et je suis d’accord, ce modèle « hybride » et très original a tout pour plaire 😃

      J'aime

  2. J’aime beaucoup ce modele qui est un intermédiaire entre le pull et le gilet.
    L avantage de son ouverture il laisse voir le haut que l’on porte dessous 😊
    J’avais déjà remarqué cette créatrice avec quelques patrons qui me tentent 😉

    Aimé par 1 personne

Répondre à Isabelle Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :