Adeline, la chemise bariolée de printemps

Adeline est un patron de la marque Coralie Bijasson, c’est la première des 4 pièces de ma capsule d’avril. Pour tout savoir sur les caractéristiques et points techniques de ce patron, rendez-vous dans l’article sur la seconde version de cette chemise.

patron-robe-adeline-dessins-techniques-900x1309

 

Ce mois d’avril est évidemment très particulier : confinée comme la plupart d’entre nous pendant encore au moins un mois, au chômage partiel comme beaucoup, j’ai du temps libre. J’ai été déstabilisée par cette situation les premières semaines mais je m’y suis peu à peu habituée et ai pris le parti d’en tirer le meilleur en profitant de ce temps pour coudre, entre autres.

Certaines l’ont remarqué, je n’ai prévu que des hauts ce mois-ci. Habituellement, je fais en sorte de mixer hauts et bas et si possible d’accorder les pièces entre elles, mais cette fois-ci, j’ai choisi des pièces que j’aime particulièrement coudre et qui demandent du temps (deux chemises), des pièces basiques, simples et rapides à coudre dont j’ai besoin pour le printemps (des tee-shirts) et une pièce pour le retour au bureau, pour me donner une perspective heureuse (une veste).

 

Le choix du patron

Coralie Bijasson est une marque française qu’on ne présente plus. C’est une créatrice prolifique qui propose un patron par mois, au format pochette et PDF avec un slogan, « C’est moi le patron », qui invite à la création des couturières de tous niveaux. Modéliste de formation, Coralie est également l’auteure de plusieurs livres de patrons et a été professeure de couture pour des élèves du CP au CM2. C’est certainement la raison pour laquelle ses patrons et ses livrets sont de si bonne qualité. Si je ne suis pas fan de tous ses modèles, je suis en tout cas impressionnée par son parcours et son travail.

ChebiWoman_Adeline-3_06

Après l’avoir cousue trois fois, je vous le confirme, Adeline est, à ce jour, mon modèle de chemise préférée :  une pièce élégante, intemporelle, féminine avec une forme liquette qui me convient parfaitement. La coudre une nouvelle fois me permet de rentabiliser mon travail d’ajustement, de mesurer mes progrès et d’améliorer ma méthode et mes finitions, notamment la fente indéchirable.

J’en profite aussi pour participer au défi de printemps lancé sur Instagram par ma copine Katell « objectif une chemise pour le printemps ». Vu les circonstances, je trouve cette démarche pertinente et bonne pour booster le moral et la créativité.

 

Le choix du tissu

Au départ, j’avais en tête une version classique, un coton léger blanc à pois noirs acheté cet hiver chez Cousette. Au dernier moment, j’ai repensé au hashtag « déconfine ton stock » de Rebecca, la créatrice de Mars Elle Fabrics, et j’ai sorti mes « vieux » coupons en me donnant pour mission d’en choisir un pour cette chemise, afin de diminuer mon stock. J’ai beaucoup hésité en sélectionnant ce coupon « camouflage » avec lequel je ne suis pas arrivée immédiatement à me projeter pour une chemise.

C’est finalement son joli tombé et son aspect bariolé qui m’ont convaincue de le choisir. Au moment de la découpe et lors de l’assemblage, je n’ai pas été déçue : ce tissu est idéal pour coudre une chemise, il marque bien au fer et s’effiloche peu.

ChebiWoman_Adeline-3_12

ChebiWoman_Adeline-3_16

 

Le choix de la taille

Pas de toile, pas de réflexion préalable nécessaire cette fois, il m’a suffi de réutiliser le patron que j’ai adapté la fois précédente. Pour en savoir plus sur les ajustements réalisés précédemment, je vous renvoie une fois de plus à l’article dédié.

ChebiWoman_Adeline-3_15

ChebiWoman_Adeline-3_11

ChebiWoman_Adeline-3_10

 

Les points techniques

Je le disais plus haut, refaire une pièce aussi difficile est l’occasion de mesurer ses progrès et de se perfectionner. En ce qui me concerne, deux étapes m’ont demandé plus de temps que le reste :

  • Les pattes de manches : je crois avoir bien compris la méthode, mais cette étape reste une étape très minutieuse, notamment au niveau du carré en haut de la patte de manche que je ne trouve pas encore parfait. Je pense que je piquerai moins près du bord la prochaine fois.

 

ChebiWoman_Adeline-3_01

  • Le montage des manches : j’ai bien froncé la tête de manche mais il m’a fallu du temps pour bien les répartir et m’y retrouver avec les repères. Comme si cela ne suffisait pas, j’ai fait une erreur de débutant (avec ce tissu bariolé, j’ai fini par avoir la berlue) et ai posé la manche envers sur endroit… Le découd-vite est ton ami !

 

ChebiWoman_Adeline-3_05

En revanche, l’empiècement dos qui m’avait fait bugué la fois précédente et le montage du col se sont très bien passés et, pour la première fois depuis que je couds des chemises, je suis particulièrement fière de mes col et pied de col.

 

Le bilan

Des chemises Adeline, j’en ai encore plusieurs versions en tête. Je dois visiblement continuer à travailler pour obtenir des finitions parfaites, notamment au niveau de la patte de manche. En revanche, j’ai constaté mes progrès et je sais qu’à force de travail, mes finitions seront au top.

ChebiWoman_Adeline-3_07

J’ai hâte maintenant de tester Liseron, un autre patron de chemise complètement différent d’Adeline, mais en attendant, je vais coudre des basiques qui manquent à ma garde-robe : des tee-shirts !

Et vous, vous cousez quoi en ce moment ?

Je vous souhaite une belle fin de journée,

Sylvie

 


MÉMO TECHNIQUE (version chemise à manches longues)

  • Niveau difficile
  • Tissu : Coralie conseille des matières légères et fluides comme le crêpe viscose, le satin de soie ou un coton
  • Fournitures
    • Tissu : 165 cm de tissu (laize 140 cm)
    • Thermocollant : 30 cm x 50 cm
    • 10 boutons
    • Fil assorti
  •  Budget
    • Patron pochette : 17, 50€ (je ne le compte pas, c’est la troisième fois que je l’utilise)
    • Tissu : coton imprimé Pretty Mercerie (épuisé) environ 30 € (FDP compris)
    • Fil Güterman assorti : 2,50€ (la mercerie du coin)
    • Entoilage Vlieseline : mon stock
    • Boutons : 0,40 x 11 = 4,4 € (la mercerie du coin)
    • Total = environ 38 €
  • Points de vigilance : empiècement dos, col et pied de col, fente indéchirable

6 commentaires sur “Adeline, la chemise bariolée de printemps

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour, super article pour cette chemise très bien réalisée ! J’ai déjà fait une version de cette chemise il y a quelques temps et je dois dire que cet article me donne envie de m’y remettre.
    Merci

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :