Mon top 14 des patrons indépendants

[Gang de Couturières Blogueuses : épisode 3]

Non, on ne va pas parler rugby !

Je vous retrouve aujourd’hui pour un troisième article choral du Gang des Couturières Blogueuses. Pour rappel, ce Gang est une démarche originale, née en début d’année sous l’impulsion de Rebecca, de Mars Elle Fabrics*, couturière, blogueuse et éditrice de tissus bios. Son idée : rassembler des couturières blogueuses pour relancer, via des événements réguliers, une vague de partage et de créativité sur les blogs couture.

Après vous avoir présenté

  1. les raisons pour lesquelles nous cousons et/ou bloguons (premier épisode en janvier),
  2. nos coins couture (second épisode en avril),

nous partageons nos patrons préférés dans ce troisième épisode (le top 5, 10, 50 ou… 14 !).

Comme les fois précédentes, j’ai mis en bas de cet article les liens vers les sites des autres blogueuses du gang pour vous permettre d’aller lire leurs articles sur le sujet. Et comme les fois précédentes, si le sujet vous inspire, je vous encourage à participer à ce nouvel événement !

(*) Les couturières qui participent à cette initiative ne sont en aucun cas rémunérées et ne reçoivent aucune contrepartie ; leur participation à cette initiative est libre et basée sur leur conviction et leur bonne volonté.

Un patron préféré, c’est quoi ?

C’est le patron

  • qui met ma silhouette en valeur,
  • qui correspond à mon style et qui a passé l’épreuve du quotidien (je l’ai donc porté une ou deux fois et l’essai est concluant)
  • que je peux décliner de nombreuses façons (de préférence avec des variantes),
  • qui est facile à assortir,
  • que j’ai plaisir à coudre (comprenez sans prise de tête comme une fermeture à glissière par exemple).

A première vue, il y a pas mal de critères… C’est certainement la raison pour laquelle je mets toujours autant de temps à choisir ce que je vais coudre. J’ai besoin de réfléchir, d’imaginer des déclinaisons, de me projeter avant de me lancer. Ainsi, même si je couds depuis 5 ans, ce n’est que depuis 2 à 3 ans que je couds des vêtements que je porte vraiment régulièrement grâce à cette réflexion préalable et à la toile que je réalise désormais systématiquement.

Malgré toutes ces précautions, il m’est arrivé et il m’arrive encore parfois de me tromper et de coudre un vêtement qui restera bien au chaud dans mon dressing… c’est la vie ! Toujours est-il qu’à force de réflexion, d’erreurs et de toiles, j’ai constitué un noyau dur de patrons dont je suis certaine, ces fameux patrons préférés, mon top 14.

Mes patrons préférés

J’ai cousu relativement peu de modèles depuis mes débuts (je suis assez lente) et il manque à cette liste des patrons de bas et surtout de pantalons, (c’est la seule pièce que je n’ai cousue qu’une seule fois jusqu’à présent et je n’ai pas encore assez de recul pour en parler) mais ces patrons, déclinés plusieurs fois, seraient suffisants pour créer une garde-robe minimaliste (hors lingerie et vêtements de sport que j’achète toujours dans le commerce) :

LES HAUTS

  • Trop top, Ivanne S
    Trop-Top est un patron de haut à composer disponible uniquement en pdf (formats A4 et A0) ; il est gradé du 32 au 54 et les marges de couture ne sont pas incluses. Il est conçu pour un niveau débutant à intermédiaire, selon la version choisie.
    Ce que j’aime : un haut ultra simple à réaliser, en maille ou chaine & trame, avec de nombreuses déclinaisons possibles et accessibles à tous grâce à un livret explicatif détaillé aux petits oignons. Outre le top, on peut coudre à partir de ce patron un sweat, un gilet et même une robe. J’ai déjà réalisé deux top en maille, prévu deux versions chaîne et trame pour le mois d’août et une variante gilet, repérée sur le blog de la marque, me trotte dans la tête pour l’automne.
    Niveau débutant à intermédiaire
  • Blouse Rory, Fiat Lux
    Rory est un patron de blouse et de robe qui offre de nombreuses possibilités : encolure Danton ouverte ou fermée asymétriquement par 3 boutons, avec ou sans manches. Dans la version robe, deux coulisses resserrent la robe pour marquer la taille. Elle est, dans les deux versions, dotée de pinces poitrine. Le patron est gradé du 32 au 46, les marges de couture (1 cm) sont comprises.
    Ce que j’aime : l’originalité du l’encolure, les manches fluides, sans oublier la qualité du patron, des explications, la facilité du modèle et les différentes déclinaisons proposées qui permettent de progresser. Déjà cousue deux fois, testée et approuvée !
    Niveau 1/4
  • Blouse Bianca, Make my Lemonade
    C’est une blouse avec des manches courtes, des empiècements dos et un col chemisier fermé dans le dos par un ruban. Bianca est proposée en deux variantes : poche poitrine classique et cœur. Le patron est gradé du 36 au 46, les marges de couture (1cm) sont incluses.
    Ce que j’aime : j’aime le côté sage qu’on peut facilement contrebalancer avec un tissu typé, voire contraster avec deux tissus (un pour le col et la poche et un autre pour le buste et les manches par exemple). Par ailleurs, cette blouse a un saveur particulière : c’est à cette occasion et grâce à la vidéo explicative de la marque que j’ai cousu mon premier col de chemisier avec pied de col. Et le modèle m’a tellement plu que je l’ai cousue 7 fois… pourtant je suis loin d’avoir épuisé toutes les possibilités !
    Niveau débutant motivéChebi_Woman_Bianca-7_COVER
  • Blouse Envol, Atelier Scämmit
    Envol est un patron de blouse ample proposée avec manches longues ou courtes, une patte de boutonnage devant, un col en forme, un empiècement doublé avec fronces sur les devant et dos, et des manches longues terminées par un bracelet. La version manches courtes est proposée avec des revers. Le patron est gradé du 34 au 48, les marges de couture sont comprises.
    Ce que j’aime : la confection en mode ceinture et bretelles grâce à la vidéo tuto qui accompagne chaque modèle, les finitions aux petits oignons, le côté casual habillé de cette pièce dont je porte très régulièrement mes deux versions
    Un vêtement porté, reporté et approuvé !
    Niveau avancé
  • Pull Frankie, Fiat Lux
    Frankie est un patron de blouse et top à manches 3/4 chauve-souris, avec encolure ronde et coudières. Le patron, de niveau débutant, est proposé au format pochette et PDF, gradé du 32 au 46, marges incluses, et comporte un livret explicatif de 20 pages très détaillé. C’est une pièce simple à coudre et très agréable à porter.
    Ce que je j’aime : Frankie est un patron tout terrain : à la fois blouse et top, on peut le coudre en maille et chaine et trame. Facile à réaliser avec ses manches chauve-souris, on peut y ajouter des coudières ajourées ou non pour une pointe d’originalité. Je suis personnellement plus attachée à la version maille que j’ai déjà réalisée à deux reprises (marinière et maille chinée) avec les coudières, le détail que j’adore. Peu gourmand en tissu, facilement déclinable, c’est le vêtement par excellence pour une garde-robe raisonnée.
    Niveau 1/4
  • Chemise Adeline, Coralie Bijasson
    Adeline est un patron de chemise et de robe, conçue comme une pièce intemporelle avec tous les codes de la chemise : pinces poitrine, empiècement épaule, poignets à fente indéchirable, col et pied de col. Le bas en forme de liquette lui donne la petite touche féminine et en fait une pièce parfaite en toutes saisons. On peut coudre la chemise et la robe avec ou sans manche. Le patron est gradé du 34 au 46, les marges de couture sont comprises.
    Ce que j’aime : c’est le modèle qui m’a donné envie de coudre des chemises à la douzaine. J’aime la fente indéchirable, le côté ajusté du modèle et la forme liquette qui lui confèrent son côté féminin. Déjà cousue 3 fois, j’ai hâte de coudre les 2 autres versions que j’ai encore en tête.
    Niveau difficile

LES BAS

  • Jupe Bonjour, Atelier Scämmit
    Bonjour est un patron de jupe évasée avec la taille élastiquée et des poches prises dans les coutures de côté, entièrement réalisée en coutures anglaises. Elle peut être réalisée avec ou sans poches, avec ou sans doublure. Le patron est gradé du 34 au 48, les marges de couture sont comprises.
    Ce que j’aime : C’est l’un des rares patrons proposés par Johanna qui présente peu de déclinaisons. Pourtant, cette simplicité redoutable cache un vêtement ultra simple à réaliser et que l’on peut décliner de mille et une façon selon les saisons. Découverte cet hiver, j’en suis à ma troisième version et j’ai déjà le tissu pour la quatrième !
    Niveau débutant

LES ROBES (team #jamaisassezderobes)

  • Robe/tee-shirt Brune, ex-Chez Machine
    Brune est un patron de robe de niveau 1/5, asymétrique, orné de volants aux emmanchures (ou pas), gradé du 32 au 56, marges de couture comprises. C’est un patron pour tissus mailles exclusivement.
    Ce que j’aime : Ceux qui me suivent ici et sur IG depuis longtemps le savent, je suis une grande fan de cette marque (qui n’existe plus aujourd’hui) dont je partage les valeurs. Cette robe, je l’ai cousue 4 fois et j’ai au moins autant d’autres possibilités en tête : avec ou sans volant, avec des manches longues pour l’hiver, sans manche et dans un jersey léger pour l’été, c’est la robe facile à coudre, peu gourmande en tissu, avec cette pointe de féminité qui a toujours fait l’originalité de la marque à mes yeux. Cerise sur le gâteau : on peut aussi coudre ce patron en tee-shirt.
    Niveau débutant
  • Robe Malo, Anne Kerdilès
    Malo est un patron de robe aux lignes épurées, droite, légèrement trapèze, avec des poches, qui peut être réalisée dans quasiment tous les tissus et convient à bon nombre de morphologies dont la mienne. Cette robe est proposée en deux variantes : avec mancherons pour une pointe de sophistication et avec des manches ajustées, longueur coude.
    Ce que j’aime : Malo… ma première robe toute seule, mes premières erreurs, mes premiers ajustements. Avec ces trois variantes (blouse, robe hiver et été), ce modèle a tout que j’aime : avec sa ligne épurée, ses manches longueur coude, ses poches, c’est un vêtement simple que l’on peut réinventer pour toutes circonstances et à l’infini en choisissant un tissu plus ou moins léger, plus ou moins fluide et en l’accessoirisant avec une ceinture par exemple. J’en ai déjà 3 à mon actif, et une quatrième est d’ores et déjà prévue pour cet hiver.
    Niveau débutant
  • Robe Clarisse, ex Chez Machine
    Patron « mille pattes » Clarisse est une robe sorti une première fois et revisitée en réponse aux retours de certaines couturières. Sa version 2.0 sortie en 2017 offre de nombreuses possibilités pour les manches (longues ou courtes), l’encolure (ronde ou cœur), les découpes princesses et les pinces. Le patron a été revu en profondeur, notamment la jupe, qui a subi un vrai lifting : taille ajustée, plis creux élargis et création de pinces dos (buste et jupe) pour les silhouettes plus cambrées.
    Ce que j’aime : Cette robe flatte toutes les morphologies et s’adresse aux couturières de tous niveaux. Les finitions sont au top puisque la robe est doublée, avec des parementures et des poches. Clarisse est une robe que j’ai beaucoup cousue (4 fois) dans ses deux versions (originale et revisitée) et que je porte beaucoup en hiver : j’aime la forme flatteuse de la jupe et le décolleté, arrondi ou en cœur. Seule ombre au tableau et seule exception de cette liste : la fermeture à glissière !
    Niveau intermédiaire
  • Robe Aldaia, Pauline Alice
    Aldaia est un patron conçu pour les tissus mailles ; elle est proposée en 3 versions

    • A : décolleté en V, manches aux coudes et jupe courte,
    • B : décolleté croisé, sans manche et jupe crayon sous le genou,
    • C : décolleté rond avec parement, manches courtes et jupe évasée.

On peut donc, à partir d’un seul patron, coudre 3 versions différentes. Mais ce n’est pas tout : les différentes versions de jupes, bustes et manches, peuvent être mixées entre elles ce qui permet de réaliser potentiellement 27 robes différentes, parfaitement adaptées à chaque morphologie !
Ce que j’aime : Aldaia est sur la troisième marche du podium avec pas moins de 27 déclinaisons possibles. J’en ai déjà cousu deux (dont une que je vous présenterai cet hiver) et entre la facilité de réalisation et le nombre dingo de combinaisons possibles c’est l’une de mes robes préférées. Pas de fermeture à glissière, pas de prise de tête, un choix d’encolure et de jupes à tomber et un effet waouh pour un investissement temps raisonnable.
Niveau 2/3

ChebiWoman_ALDAIA_3

  • Robe Xerea, Pauline Alice
    Inspirée des années 60, Xerea a des poches et des pièces latérales, des empiècements devant et dos et les bords (encolure, ourlet bas et manches) finis avec un biais. La version A a une forme droite, des pinces poitrine et des manches courtes. La version B est de forme trapèze, avec un pli creux et sans manche.
    Le patron est disponible du 34 au 48, en version pdf et pochette, avec des instructions rédigées en français, anglais et espagnol (à choisir à la commande) au choix. Les marges de couture de 1,5cm sont incluses.
    Ce que j’aime : une robe simple en apparence et pourtant travaillée comme Pauline sait le faire avec ces jolis détails qui ont fait le succès de la marque : l’encolure dos en V, les poches sur le devant, la forme trapèze. Je ne sais même pas pourquoi je n’en ai pas une dizaine dans ma garde-robe tant je porte régulièrement les deux (version A) que j’ai cousues pour le printemps.
    Niveau débutant/intermédiaire

LES VESTES & MANTEAUX

  • Manteau Ninon, ex-Chez Machine
    Ninon est un manteau mi-long, avec une forme droite, un col châle, des poches biseautées et se ferme par un bouton devant. On peut le coudre en veste mi-saison ou en manteau d’hiver selon la(les) matière(s) choisie(s).
    Ce que j’aime : Ninon, a été mon coup de cœur de la collection A/H 2018, une pièce élégante avec la poche biseautée, la petite touche qui fait son originalité, une base simple qui permet différents styles. Après avoir réalisé le modèle dans sa version originale pour les tests, j’ai cousu une version plus longue, dans un tissu jaune moutarde. Mon must ces 3 derniers hivers, que plusieurs de mes amis ont d’ailleurs essayé de me piquer !
  • Veste/manteau Magnésium, Ivanne S
    Magnésium est un patron de la créatrice Ivanne S. Ce patron de veste/manteau multi-saison à composer est un vêtement à la coupe droite, avec des manches montées, des pinces poitrines et une doublure intégrale. Disponible uniquement en PDF (formats A4 et A0), il est gradé du 32 au 54 et les marges de couture ne sont pas incluses. Ce patron est conçu pour un niveau intermédiaire méticuleux à avancé, selon la version et les compléments choisis.
    Ce que j’aime : les finitions, l’approche pédagogique de la marque et le champs des possibles qui s’ouvrent avec ce modèle. Maintenant que j’arrive à me projeter grâce aux nombreuses versions présentées sur le blog de la marque, je n’ai pas fini d’explorer toutes ces possibilités ! C’est indéniablement le champion de cette liste, mon patron pref de pref.

Voilà, c’est terminé !
Cet exercice m’a fait beaucoup de bien et donné de nouvelles idées pour ma garde-robe automne/hiver 2020…
Et vous, quels sont vos incontournables ?

Dites-moi tout en commentaire, cela me donnera des idées pour les prochaines saisons !

Je vous souhaite une belle journée.

Sylvie


Pour lire les articles des autres blogueuses du gang, c’est par ici ! (tous les articles qui ne sont pas encore en ligne seront publiés dans les heures/jours à venir, restez connectés)

Je vous invite à aller lire leurs articles et à réagir sur leurs blogs respectifs, sur Instagram ou sur votre blog.

7 commentaires sur “Mon top 14 des patrons indépendants

Ajouter un commentaire

  1. Très intéressant! J’ai envie de te demander si depuis que tu couds tes propres vêtements ton style vestimentaire a évolué. Y a-t-il une vêtement que tu ne portais pas trop avant car tu ne trouvais pas le modèle que tu correspondait vraiment dans le commerce ?

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Laurie ! Excellente question que je me suis posée aussi en rédigeant cet article.

      Avant, j’avais un budget vêtement chaque mois. Je ciblais/fantasmais toujours sur des pièces un peu originales et un peu chères (l’angoisse de se retrouver face à un clone dans le métro) mais je ne les achetais que rarement car je trouvais le produit cher par rapport au coût de production. Le vêtement qui me posait le plus de problème à l’époque ? Le pantalon !

      Un peu frustrée, je finissais par acheter des pièces un peu plus passe-partout pour me planquer derrière un vêtement plutôt que pour être stylée… Au fil des années et avec l’apparition des mastodontes comme H&M et compagnie, c’est devenu de plus en plus difficile pour moi et je suis passée à la couture quitte à ne rien acheter (sauf les jeans, la lingerie et les vêtements de sport) depuis 5 ans.

      Aujourd’hui, j’ai l’impression d’avoir un pouvoir et de mieux vivre avec des vêtements qui me ressemblent.
      Avec la couture, j’ai commencé à chercher, à tester, à explorer pour trouver mon style, ma palette de couleurs, et j’ai mis de côté ce qui ne flatte pas ma silhouette. Aujourd’hui je réfléchis, je prends le temps de concevoir et de créer un vêtement unique. Je suis complètement libre… Et cet été, j’espère me lancer dans la confection d’un pantalon !

      Et toi, c’était comment avant ?

      J'aime

  2. Waaaw quel top patron super complet. C’est marrant, parce qu’on voit bien en le comparant à mon TOP patron que nous ne portons pas la même chose. Je suis #madamejeans et tu est #madamerobe 😉 . Je trouve que faire ces top patrons permet vraiment de clarifier notre style. c’est cool !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci Rebecca ! Tu as raison c’est très utile pour clarifier son style. En effet, je suis plus madame robe car jusqu’à présent j’ai peu cousu de pantalons par peur de me louper… Cela devrait donc évoluer d’ici la fin de l’année car je suis aussi madame chemise 😊

      J'aime

Répondre à Rebecca Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :