Préparer la garde-robe automne-hiver 2020 

Un peu en retard, j’inaugure aujourd’hui une nouvelle série d’articles qui, je l’espère, paraîtra deux fois par an (automne/hiver et printemps-été), et me permettra de partager avec vous la planification de ma garde-robe de saison (pièces, couleurs, tissus). Il ne s’agit pas de remplacer la capsule du mois qui est désormais bien ancrée dans mon mode de fonctionnement et me convient parfaitement pour « organiser » mon loisir et optimiser mon temps. L’idée de cette planification est de fonctionner de façon plus globale (sur 6 mois) pour anticiper et continuer de construire une garde-robe cohérente.

C’est une réflexion que je mène depuis 3 ans maintenant et la sortie du livre Dressed à la fin de l’année dernière m’a donné un sérieux coup d’accélérateur. Je dois dire que je n’ai pas acheté ce livre pour les patrons, mais avant tout pour la méthode. Même si j’ai vu plusieurs belles versions du pantalon, du chemisier et de la robe, je ne parviens pas à me projeter sur de tels modèles et j’ai déjà assez à faire avec tous les patrons que j’ai de toute façon.

https://shop.deer-and-doe.fr/666-large_default/livre-couture-dressed.jpg

(Crédit photo : site de la marque)

Pourquoi cette démarche ?

A mes débuts, j’ai fait comme tout le monde : la course aux patrons, des achats de tissus compulsifs et des erreurs d’association tissu-patron (ma robe La Parisienne ci-dessous en est un très bon exemple !) J’ai souvent cousu sans réfléchir des pièces que je voyais sur d’autres et qui ne me correspondaient pas, tant en termes de morphologie que de style ou d’habitude de vie.

Et je ne vous parle pas de la qualité médiocre de certaines finitions ou des pièces qui sont restées au placard par manque de réflexion préalable ou d’ajustement sur le patron parce que je voulais aller vite. A contre-cœur, j’ai fini par me séparer de certaines pièces pour faire de la place et ne garder que ce que je porte vraiment. C’est idiot, c’est du gâchis mais je pense qu’on est tous passés par là. Pas de regret, je considère que c’est le métier qui rentre !

IMG_20160206_164526

Avec l’amélioration de ma technique et la réalisation systématique d’une toile, j’ai commencé à réfléchir pour coudre des vêtements que je porte mais pas de façon assez globale : beaucoup d’imprimés, des couleurs pétantes, du bleu… je me suis parfois retrouvée avec des pièces difficiles/impossibles à associer entre elles. Toutes ces heures de travail pour que les pièces restent au placard, ça aussi, c’est rageant.

Pour me perfectionner et me faire plaisir, je suis souvent allée vers des pièces complexes (manteaux, chemises, robes) au détriment de pièces plus basiques et peut-être moins fun qui me font défaut aujourd’hui. Résultat ? Je me retrouve parfois (souvent) en weekend avec des vieilles fringues du commerce alors que je couds depuis plus de 5 ans et que mon dressing est bien fourni.

C’est pour toutes ces raisons que j’ai commencé en début d’année une réflexion sur le sujet ; je m’y suis pleinement consacrée pendant le confinement en mars, avec un travail sur ma silhouette (la fiche ci-dessous, réalisée par Clotilde du blog Couture & Clo), grâce à la lecture d’articles de mes blogueuses préférées. J’ai peaufiné grâce aux fiches pratiques du livre Dressed, et je sais clairement ce dont j’ai besoin.

ChebiWoman_Capsule_Juin_01

Cette démarche peut paraître fastidieuse mais pour qui veut réellement coudre une garde-robe pérenne et raisonnée, il me semble que c’est un passage incontournable.

Je ne vais pas détailler ici la méthode exposée dans le livre Dressed ce serait trop long et ce n’est pas l’objet. Si le sujet vous intéresse, je vous renvoie à l’excellente série d’articles rédigés par Anne (du blog Un Chas Un Chas). Plusieurs autres blogueuses ont également publié une revue du livre (articles ou vidéos), vous y trouverez sûrement des éléments de réflexion. À vous de butiner ce qui vous intéresse et de l’adapter à vos besoins, à vos envies et à votre budget.

Les pièces prévues cette saison

En faisant le tour de mes besoins, de mes patrons et de mon tableau d’inspiration Pinterest, j’ai établi une liste raisonnable de projets pour les prochains mois. Pour avoir une garde-robe harmonieuse, qui corresponde à mon quotidien et qui me mette en valeur, j’ai besoin de pantalons (pour changer de mes sempiternelles jupes noires), de vêtements casual (pour le weekend) et d’une ou deux tenues adaptées aux soirées entre amis. J’ai aussi besoin de renouveler mes sweats (ma tenue du weekend), mon trench et j’aimerais tester d’autres formes de jupes pour changer de celles que je porte régulièrement au bureau. Cela se traduit par les projets suivants :

  • Un ou deux pantalons
  • Un ou deux gilets légers et fluides
  • Un ou deux pulls légers à col V
  • Une robe un peu habillée
  • Une combi
  • Une jupe au-dessus du genou ajustée

Au-delà de ces quelques nouveautés, je vais m’appuyer sur mes patrons « best-of » (cousus au moins une fois et validés) :

  • Mes patrons de robes « tout-terrain » : Malo et Aldaia
  • Mes valeurs sûres : la jupe Bonjour et la blouse Envol
  • Du jersey : Agnes, Courcelles et Brune (version tee-shirt)
  • Une ou deux chemises Adeline (j’en porte beaucoup au bureau)
  • Le patron Magnésium version manteau et trench

Les pièces que je ne veux pas coudre (quelle que soit la saison)

Paradoxalement, cette démarche m’a amenée à réfléchir aux vêtements que je n’ai jamais cousus et pourquoi, et j’ai réalisé qu’il y a certains vêtements que je ne veux tout simplement pas coudre :

  • Les jeans : j’ai trouvé le bon fit dans le commerce (la marque 1083), pas besoin de m’enquiquiner avec une pièce qui me stresse ; je ne ferai pas mieux que ce que j’ai déjà de toute façon et l’investissement temps serait bien supérieur au nombre de fois que je porte ce vêtement dans la semaine ;

https://www.lepoint.fr/images/2019/01/22/17970396-17975878-g-jpg_5902428.jpg

(Crédit photo : site de la marque)

  • La lingerie : coudre ce genre de vêtement ne m’intéresse absolument pas, là encore, je ne ferai pas mieux que ma marque préférée et j’ai largement ce qu’il me faut ;
  • Les vêtements de sport : il s’agit généralement de tissus assez techniques, de vêtements dans lesquels je transpire beaucoup 2 à 3 fois par semaine, et l’étagère dédiée à ce type de vêtements est pleine (en fait, elle déborde).

Ma palette de couleurs

Les couleurs, voilà un sujet auquel je n’ai jamais vraiment réfléchi jusqu’à présent. Et pourtant, avoir les idées claires sur les couleurs qui nous vont c’est un vrai confort : cela permet d’éviter les tergiversations sans fin devant un tissu qui me plait mais que je ne porterai pas au final.

J’ai travaillé sur ma palette grâce à une méthode assez simple détaillée dans un article très bien fait dont le lien m’a été déposé par une autre couturière via un commentaire. Si le sujet vous intéresse, c’est par ici. Ce n’est pas une science exacte mais c’est un bon point de départ pour une réflexion sur le sujet.

J’ai aussi ouvert mon dressing et regardé les pièces que je couds et porte le plus pour confirmer les résultats de l’exercice et cela me parait assez cohérent. Je suis entre automne et hiver profond, mais ce qui est important c’est que j’ai déterminé mes couleurs principales et neutres, et mes nuances secondaires. Cela va faciliter mes choix de tissus et ce sera aussi très utile pour associer les pièces entre elles.

Palette_Couleurs

Épilogue

Comme je l’ai aussi appris à mes dépens, l’anticipation est importante : pour profiter de mes vêtements en automne, et notamment pour les patrons jamais cousus, j’avais prévu d’en commencer la confection cet été. Pourquoi ? Pour éviter de courir après le temps et profiter de mes vêtements pendant la saison. Les choses étant ce qu’elles sont aujourd’hui, je vais probablement devoir réduire ma liste de projets et profiter de ce nouveau confinement (même si je travaille à la maison) pour coudre un peu plus sans pression.

Au-delà de mes envies et des patrons, cette réflexion m’a encore permis d’avancer, notamment sur ma palette de couleurs, sur les associations entre les pièces et d’être claire avec moi-même sur ce que je veux et ne veux pas coudre : ce n’est pas parce que je couds mes vêtements, que je dois confectionner absolument toutes les pièces, il y a d’autres façons de créer une garde-robe responsable (deuxième main, recyclage etc.)

Pour en savoir plus sur le sujet, je vous invite d’ailleurs à aller visiter le site de Laurie, Un trésor dans mon placard qui propose une approche de garde-robe idéale et unique à partir, entre autres, de l’up-cycling.

J’espère que cet article vous aura plu et pourquoi pas, donné quelques idées ; n’hésitez pas à échanger sur le sujet en commentaires.

En attendant de vous retrouver pour les nouvelles pièces de cette garde-robe automne-hiver 2020, je vous souhaite une belle journée !

Portez-vous bien,
Sylvie

6 commentaires sur “Préparer la garde-robe automne-hiver 2020 

Ajouter un commentaire

  1. Comme je te comprends ! ne pas gaspiller ses sous dans des patrons inadaptés ou des couleurs inadaptées elles aussi. j’ai moi aussi des patrons de base, j’y retrouve Aldaia réalisée 4 fois entre ma fille et moi.
    j’ ai appris , il y a longtemps à réfléchir avant d’acheter un vêtement , avec quoi j’allais pouvoir le mettre, on y revient, pour la couture aussi !
    c’ est également pourquoi mes couleurs de garde robe sont assez limitées, c’est tellement plus facile d’assortir. mais il faut que je prenne le temps de m’intéresser à cet article de colorimétrie.
    et quelle combi ferais tu pour l’hiver? j’en ai fait une pour l’été dont je suis tout à fait satisfaite, mais pour l’hiver ? …

    J'aime

  2. Hello Chebi,
    Mais quelle évidente cohérence 🙌. Je ne suis pas couturière mais j’aime les vêtements et jusqu’à te lire, je n’avais jamais eu ce type de réflexion sur ma garde-robe.
    Bien sûr, je pensais que j’avais des vêtements fétiches et que c’est pour cela que je les portais souvent mais en fait, je dois avouer que c’est plus une question de facilité. Tiens ce pull est cool, je sais qu’il me va, allez je le porte encore aujourd’hui…
    Tu m’as donné l’envie de m’organiser autrement, il est temps de raisonner en capsule (bien sûr que je n’aurais pas que 7 vêtements pour la semaine 😅) mais je peux imaginer des collections saisonnières harmonieuses qui me redonneront le goût de choisir une tenue plutôt qu’elle me choisisse (par dépit, laxisme…) chaque matin.
    Très joli article surtout très inspirant merci Chebi 😘

    J'aime

  3. J’ai tout lu avec attention 😉 est ce qu’il y aura une suite ? avec tes choix de tissus et comment tu comptes les assortir ^^ j’ai hâte de voir ça d’autant plus que ta palette de couleur est quasi aux antipodes de la mienne !

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Anne
      Merci de ta visite par ici !
      Je n’ai pas prévu de suite mais ton commentaire est très pertinent. Je vais peut-être intégrer cela dans la capsule mensuelle et dans le bilan de fin de saison 😉

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Un site WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :